TheTartuffeBay.org

« Seulement -80% ? J'attendrai les soldes. »
Un Maitre Tartuffe

CROTYpedia

Sudden Strike 4

Petit CR de Sudden Strike 4 après avoir fini les trois campagnes principales en un peu plus de 30 heures
 
N'étant pas du tout un joueur multi, je me bornerai à parler du solo. Mais ce type de STR tactique est aussi plaisant à jouer en solo qu'en multi, contrairement à d'autres qui ne révèlent leur substantifique moelle qu'en affrontant d'autres humains.
Pour rappel, Sudden Strike, c'est une série de jeux de stratégie/tactique en temps réel qui se déroule pendant la seconde guerre mondiale. Celui-ci offre 21 missions pour trois campagnes (Allemagne, URSS, Alliés) avec, au choix, trois généraux par faction et leur doctrines respectives. Pas de production d'unités possible : on fait avec ce qu'on a. Escarmouche et multi sur quelques cartes trop peu nombreuses selon les joueurs.
Ayant beaucoup aimé (et beaucoup joué à) Sudden Strike, son addon Forever et sa suite, Sudden Strike 2 (je n'ai pas fait le 3 et, apparemment, je n'ai pas perdu grand-chose), j'ai cependant mis du temps à m'intéresser à cette reprise de la franchise par Kalypso Media.
Il est vrai qu'à sa sortie, les vidéos de gameplay de Sudden Strike 4 ne m'avaient pas emballé plus que ça : j'avais trouvé ça assez bourrin à base de grosses sélections d'unités et vas-y que je te rentre dedans. Impression trompeuse parce que le jeu vaut beaucoup mieux que cela et se révèle le digne successeur des jeux que j'ai cités et qui me rivèrent un bon moment à mon écran CRT.
 
https://reho.st/medium/self/718c892422099f0c9811f8d84661e71101c5eee6.jpg
 
Mais aucun jeu n'étant parfait, je vais d'abord évoquer ses quelques défauts :
 
- les scénarios des trois campagnes sont un peu trop dirigistes, les objectifs trop précis au sens où ils ne laissent pas beaucoup de place à l'élaboration d'une stratégie ou plutôt d'une tactique personnelle
- impression renforcée par la taille des cartes qui va de moyenne à petite ; impossible de se perdre, d'explorer, d'expérimenter et de choisir un chemin de traverse pour faire à sa manière
- le système de ravitaillement en munitions est plutôt raté si on le compare, par exemple, à un vieux jeu comme Blitzkrieg où il était possible de créer des norias de camions entre les dépôts et les unités ; non, là, il faut tout gérer à la main, presque unité par unité, et c’est un peu lourd...
- peu de moyens de fortification disponibles ; impossible de poser des sacs de sable, des hérissons tchèques, de poser des barbelés ou de creuser des tranchées ; certes, les précédents opus n'en proposaient pas non plus, mais bon, d'autres jeux l'ont fait entre temps et on aurait pu s'en inspirer ; reste les mines que certains soldats peuvent poser mais, comme pour le ravitaillement en munitions, c'est laborieux
- les généraux et chacune et leur doctrines respectives offrent un arbre de compétences à débloquer au cours de la campagne ; il y en a peut-être qui aiment, mais je trouve que ça n'a rien à foutre dans ce type de jeu de stratégie ; je ne vois pas pourquoi je devrais déloquer un truc pour que mes soldats puissent utiliser des grenades ou passer la tête par l'écoutille de leur char ; pareil pour le bonus magique qui donne du blindage en plus grâce au charisme du général... on fait mieux en matière de crédibilité militaire.
 
https://reho.st/medium/self/490b843d3f1e1d97703428561f4d5f8830c98b3d.jpg
 
Cela dit, le jeu a quand même pour lui pas mal de qualités :
 
- créé sous Unity, le jeu est, graphiquement, plus que correct ; même si, comme pour Sudden Strike 1 et 2, les unités sont petites et peu détaillés (rien de comparable avec un Company of Heroes par exemple), elles offrent un rendu presque mignon (si on fait abstraction du contexte) ; explosions et destructions (on peut tout péter) sont bien foutues ; se déplacer laisse des traces, et sillons, herbe écrasée et arbres tombés témoignent de notre passage ou de celui de l'ennemi ; les effets météorologiques sont bien rendus et ne servent pas que pour décorer, même si c'est assez impressionnant de voir la neige s'accumuler sur les chars et les fantassins quand ils sont immobilisés ; la neige peut aussi ralentir les unités qui s'y enfoncent, de même que la glace et la boue de la raspoutitsa peuvent engloutir les chars qui s'y aventurent imprudemment
- je ne suis pas un expert en armes, et encore moins du bruit qu'elles font, mais, dans le jeu, elles offrent un rendu correct ; les tirs, les ricochets et les explosions ont des sons mats et bien frappés qui donnent un effet de puissance ; les ambiances sont souvent bien restituées, on rentre dans une Stalingrad gelée comme dans un tombeau, le vent agitant ça et là d'un grincement quelque objet métallique ne demandant qu'à tomber ; la musique, enfin, alterne thèmes martiaux et ambiances plus mélancoliques
- le contexte historique (toutes proportions gardées) est étonnamment bien respecté dans des petits détails que je n'ai pas vus dans d'autres jeux ; selon le scénario, les gros chars allemands de la fin du conflit seront en panne et n'auront plus de carburant pour rouler et ces mêmes Allemands coincés dans Stalingrad devront compter leurs cartouches ; les missions sont variées et alternent assaut, défense, protection de convois, embuscades et ne se terminent pas forcément par une victoire pour être validées ; sauvegardez régulièrement car quelques scripts un peu pute viendront vous poignarder dans le dos
- une fois qu'on a passé le premier scénario de la campagne allemande, qui fait un peu office de prolongement du tuto (une mission pas vraiment géniale et qui fait un peu peur pour la suite de l'aventure) le jeu se révèle agréable à jouer et réinvite toutes les sensations et le plaisir lié au genre ; ce que j'ai trouvé dans les premiers Sudden, puis dans Blitzkrieg, enfin dans Men of War, je l'ai aussi retrouvé dans Sudden Strike 4 ; la micro-gestion amoureuse de ses unités est pour moi ce qui fait le sel de ce type de jeu ; en perdre le moins possible, les ravitailler, les soigner, partir en reconnaissance, utiliser le terrain à son avantage pour les retrancher, s'embusquer, frapper puis les faire se replier en bon ordre, etc. ; si le système de ravitaillement est perfectible, celui des infirmiers est bien foutu et vit sa petite vie pépère pourvu qu'on ait bien prévu d'en affecter un ou plusieurs par section ; de même le système de dégâts est bien pensé car si on peut réparer un véhicule, on ne peut pas le réparer entièrement, sa barre de vie diminuée tiendra compte des coups qu'il a reçu, simulant ainsi l'usure au combat
 
Bref, c'est un jeu que j'ai beaucoup aimé, au point d'acheter dans la foulée les trois dlc, comme d'attendre impatiemment le prochain qui se déroulera dans le Pacifique.
Je recommande aux fans de la franchise, à ceux qui aiment la micro-gestion et les STR tactiques lents et posés.