TheTartuffeBay.org

« Seulement -80% ? J'attendrai les soldes. »
Un Maitre Tartuffe

CROTYpedia

Tacoma

Alerte CR Tacoma  
 
https://steamcdn-a.akamaihd.net/steam/apps/343860/header.jpg?t=1525804451
 
Ce jeu, sorti en 2017, est un mélange entre un narrative game et une simulation de marche. Ce qu'on peut appeler un Gone Home-like.  
 
Le parallèle avec Gone Home sera d'autant plus flagrant tout au long de l'aventure que c'est Fullbright, créateur de ce dernier, qui est aussi aux commandes de Tacoma
 
Pitch
 
Vous êtes envoyé, en 2088, par Venturis (une sorte de megacorp), à bord d'une station spatiale, nommée Tacoma, pour découvrir ce qu'il s'est passé quelques jours seulement après "un événément" mystérieux. Vous débarquez sans un élément en main et vous vous rendez vite compte que pour la megacorp, vous n'êtes qu'un exécutant et vous êtes prié d'obéir et de vous occuper de vos propres fesses. On aura, tout au long de l'aventure, l'impression que si le proprio avait pu envoyer un robot à votre place, il l'aurait fait tout de suite.  
 
Tacoma, donc, est une station spatiale hébergeant 6 salariés et pilotée par une IA appelée ODIN. On vous demande de débarquer sur place et de visiter les lieux en captant les enregistrements des protagonistes qui ont été recueillis par ODIN avant "l'événement". Élément répété plusieurs fois par votre employeur. Il vous est interdit de prendre contact avec l'IA, unique propriété de Venturis (tin tin tin mystère mystérieux !)
 
Première surprise, vous êtes accueilli par l'IA qui vous équipe d'un système de réalité augmentée permettant de rendre plus réaliste les enregistrements captés par ses soins.
 
https://www.gry-online.pl/galeria/filmy/640x360/3897482.jpg
Fig 1 : allégorie d'une idée de merde
 
Dans chaque lieu, on vous demandera de procéder au téléchargement de tous les enregistrements. A la fois en "assistant" aux scènes captées par l'IA, mais aussi en fouillant les lieux et en capturant les échanges des ordinateurs personnels des protagonistes.
 
https://assets.rockpapershotgun.com/images//2017/07/tacoma8-620x349.jpg
Pas hyper sûr d'avoir envie de connaître la vie intime de la volumineuse capitaine de station
 
Vous allez, au fur et à mesur, des pièces, découvrir ce qui se cache derrière cette tragédie, les secrets des habitants de Tacoma et la raison de votre présence ici
 
Techniquement
 
Il faut d'abord souligner le travail de Fullbright concernant la partie technique de Tacoma. Car le jeu est de prime abord assez laid. Très anguleux, pas bien détaillé, certaines textures étant carrément floues, le jeu s'en sort grâce à la cohérence de l'ensemble et aux soucis du détail. On a beau être dans un vaisseau spatial, les différentes pièces dégagent une ambiance réaliste et on se surprend parfois à observer la rotation du vaisseau, assis dans la baie d'observation de l'espace botanique.  
 
L'aspect sonore lui, est plutôt raté. Il était probablement réaliste de ne pas mettre de musique d'ambiance sur une station abandonnée mais ça aurait permis de rythmer des scenettes parfois chiantes.
 
Gameplay
 
Ceux qui connaissent les simulateurs de marche savent à quel point le gameplay de ce type de jeu peut diviser.  Ici, cela va se résumer à avancer et prendre des objet pour les regarder. C'est très pauvre. Petite innovation cependant, les scènes enregistrées se déroulent par zones, donc dans plusieurs pièces. Vous pouvez donc jouer avec lecture/avance rapide, retour rapide, pour suivre les différentes conversations.  
Cela masque pourtant assez mal la faiblesse de l'ensemble et arrive à faire encore plus médiocre que son prédécesseur Gone Home. 99% des objets ne servent à rien, ne raconte quasiment rien. Les niveaux sont une répétition des mêmes actions jusqu'à l'ennui.  
 
Les puzzles ? Quels puzzles ? Trouver un code à 4 chiffres écrit en ARIAL 70 sur le mur, tourner un objet en 3D pour trouver le nom de la maman de force jaune,...  J'ai trouvé Derrick, meurtre dans un parterre de fleur plus compliqué.
 
http://www.1fotech.com/wp-content/gallery/inspecteur-derrick/inspecteur-derrick-jeu-video-02.jpg
Ach, es ist ein hardcore spiel !
 
Autre énorme écueil :  les personnages.
 
Jean-Marc fildefer
 
Le concept était pourtant vraiment pas mal : utiliser la réalité augmentée de l'IA pour représenter les événements. L'aspect est d'ailleurs très poussé puisque le fait qu'une bonne partie des données soient altérées permet de jouer avec les sautes d'images, les textes cryptés, etc...  Sauf que... Sauf que la sauce ne prend pas. Tout comme dans Gone Home, la réussite de la narration repose sur l'empathie que le joueur va développer pour les personnages absents au travers des bribes d'informations qu'il va découvrir au fur et à mesure de l'aventure. Mais impossible de réussir à se projetter sur ces silhouettes colorées.
 
https://d3isma7snj3lcx.cloudfront.net/optim/images/gallery/10/105799/tacoma-pc-36435893__w830.jpg
C'est pas faute de vous avoir prévenu, bande de cons
 
Donc non seulement, on s'en bat un peu les steaks, mais en plus, on se rend vite compte à quel point le concept de Gone Home fonctionne mal avec la multiplication des personnages. L'histoire nous balance une quantité colossale d'informations secondaires sur des personnages donc on arrive plus à savoir quel est le rôle.  
https://i0.wp.com/ind13.com/wp-content/uploads/2017/06/tacoma-screenshot.jpg?resize=750%2C400
Et donc là, le pakos syndicaliste bouffeur de Tofu, il a acheté, en contradiction totale avec ses valeurs, un appartement sur la future station Venturis. Tu y crois toi ?... A moins que ce soit le botaniste transgenre fan de tecktonik qui joue de la guitare et qui sort avec la technicienne ? Ah non elle est lesbienne... Oh et merde !
 
Marcel la femelle ?
 
Parlons du message véhiculé par le jeu. Je suis plutôt à classer tendance islamo-bobo-femino-gauchiste et j'ai d'ailleurs été assez sensible au message contenu dans Gone Home. Mais j'ai trouvé que FullBright en avait fait vraiment trop dans la construction de l'écosystème de Tacoma. On a donc le droit à du multi-éthnique blanc, indien, asiat, noire,... histoire d'éviter d'être accusé d'une quelconque préférence. Bon, pourquoi pas. Niveau morphologie, on a aussi tous les types représentés. Du culbuto à la tige de roseau. Là ou ça devient gros, c'est quand on commence à mélanger tout ça avec un soupçon de lutte des classes... Ex : la demi-grosse chef de station noire avec l'indien syndicaliste maigre... et de l'homosexualité... Et on se retrouve à rigoler sous le manteau en assistant à un scène romantique entre Mauricette, technicienne blanche peureuse de 170kg faire des cochoncetés en fil de fer avec Ambre, spécialiste réseau au caractère bien trempé tirant à 1,58m et pesant 32kg toute mouillée.  
 
https://ladygeekgirl.files.wordpress.com/2017/10/tacoma-nat-jumps-bert.jpg?w=584
Pratique illégale de MMA ou tentative ratée d'une scène lesbo non cisgenrée ?
 
Quand à la morale de l'histoire, elle a été écrite par un militant de France insoumise dans l'ivresse du grand soir tant elle fleure bon la naïveté.
 
L'ensemble de l'histoire souffre d'ailleurs des mêmes tares : confuse, assez incohérente et finalement plate. Passé le plaisir des premières pièces à découvrir, on s'ennuie et on fini par traverser les niveaux comme un fantôme. Le rebondissement final est mal pensé, plein de bons sentiments et décroche un vague bâillement. Heureusement, le jeu a la gentillesse de se terminer en 2/3h.
http://cdn-uploads.gameblog.fr/images/jeux/hi/18190/Tacoma_PC_Test_020.jpg
Fig 2. Allégorie du fan de Gone Home après une heure de Tacoma
 
Conclusion
 
4/10
Il serait très cruel d'être plus sévère avec Tacoma car on ne peut pas reprocher à FullBright de tenter des choses mais le résultat est à des années lumières de leur première pépite, Gone Home. A éviter donc, sauf si vous le récupérez gratuitement via Amazon Prime comme cela a été le cas. J'espère que FullBright corrigera le tir la prochaine fois.
 
 
Les + BibiLeTanuki : pour ceux qui seraient tout de même tentés par l'expérience, le système de sauvegarde est perclus de bug, il est possible que vous ayez toutes les peines du monde à continuer votre partie si vous quittez le jeu. Une astuce existe cependant. Cela consiste à mettre les graphismes au minimum, à charger le jeu et à remettre les graphismes au max dans les options.