TheTartuffeBay.org

« Seulement -80% ? J'attendrai les soldes. »
Un Maitre Tartuffe

CROTYpedia

Warhammer 40,000: Gladius - Relics of War

Petit retour rapide sur Warhammer 40K Gladius : Relics of War après environ 15h de jeu

 

Dernier jeu en date utilisant la licence Warhammer 40K, Gladius est un 4X des dev de chez Proxy Studio à qui l'on doit Pandora. Ne connaissant pas ce jeu dont il semble reprendre la recette, je me contenterai de le comparer à ce que je connais a savoir Civilization. On commence donc sur une map générée aléatoirement avec 2 unités pour explorer les environs et installer sa première base. Les barbares sont ici remplacés par des bestioles de la planète ou des Robots Skitarii. Il y a 4 races jouable et comme pour Civ chacune a un style de jeu et des caractéristiques qui lui sont propres. Les Space Marines ont un seule et unique bastion mais peuvent drop des forteresses n'importe ou sur la map pour sécuriser des points de passages ou des ressources. Les Nécrons ne peuvent construire de cité que des emplacements précis de tombe nécrons endormis. Ils ont des troupes efficaces qui se regen constamment mais de faible portée. L'Astra Militarum (la garde impériale) est elle composée d'unités d'infanterie très faibles qui meurent vite et dont le moral tombe rapidement mais compensé par des blindés puissant et de l'artillerie avec une très grande portée. Il peuvent aussi fortifier n'importe ou a volonté. Les Orks quand a eux tirent leur puissance de leur nombre et leur influence. Suivant la race que vous jouez, vous ne ciblerez donc pas les mêmes ressources prioritaires et la même manière d'aborder un conflit

 

https://reho.st/self/8c2ef0934e804a26402bb9d4363eb6dc2660206d.jpghttps://reho.st/self/19dbf4f118aa73d1da4d0ee8ccc7e9f7c645c21f.jpg
https://reho.st/self/2a0ba9bc3d913158f596e7d3faa6bf8bae139557.jpghttps://reho.st/self/a94c067574c9c7aed01af258dfcc6c741c711b96.jpg
                                                                                                            Choisis ton camp

 

Il y a 5 ressources a gérer : Le minerais, l'énergie, la recherche et l'influence et la loyauté. Le minerais est la matière première qui permet de payer les constructions et les unités. L'energie permet de faire fonctionner les structure et entretenir les unités. Les seuils de recherche permettent d'accéder aux différents paliers de techno a rechercher. L'influence permet d'activiter certaines compétences propre a chaque race. Et enfin la loyauté définit en quelque sorte le niveau de bonheur de votre cité. Ca donne au final un bonus/malus a votre production suivant si votre faction est "contente" ou pas. Comme je l'ai dis ces ressources ne se gère pas pareil d'une race a l'autre. Par exemple chez les Nécrons, Minerai et énergie sont inversés. Les nécrons construisent avec de l'énergie et on un cout d'entretien des unités / batiments en minerais. Chez les orks, l'entretient se paye en influence. L'expansion des villes peut sembler compliqué mais en fait c'est assez basique. Chaque ville a un centre de construction qui produire des bâtiments ou annexer des cases adjacente. Chaque case a un apport spécifique en ressource et un nombre de place constructible. Chaque bâtiment prend une place. On peut construire 4-5 usines de production d'unité différentes et différentes structures apportant respectivement du minerais/énergie/recherche/influence/loyauté. Ces bâtiments sont a débloquer avec la recherche. Quand une case est plein de bâtiment, il faut alors annexer une autre case pour s'agrandir. On peut annexer a volonté. Faut juste choisir entre prendre une case ou construire un bâtiment. Après vous avez compris que si vous jouez Space Marine, vous allez faire des carrières de minerai à la pelle alors que si vous jouez Nécrons ce sera plutôt des stations d'énergie.

 

Niveau recherche, pas de quoi fouettez un chat. Oubliez l'arbre tortueux de Civilization. Ici il y a 10 paliers de 6 recherches chacun. Il n'y a pratiquement pas de prérequis. On peut donc rechercher ce qu'on veut suivant les besoins. 70% c'est des bâtiments / unités / pouvoirs a débloquer pour son armée. Les 30% restant sont des boost de prod d'une ressource en particulier. Ca n'empêche que vous pouvez choisir avec ça de vous spécialiser dans l'infanterie polyvalente ou au contraire axer votre armée dans les blindés ou les psychers surpuissant. Excepté les gros thons de fin de partie qui écrasent a peu prêt tout, les unités fonctionnent avec la règle du ShiFuMi. Faudra donc faire une armée variée et équilibré et bien les positionner.

 

Outre ces mécanismes, la carte comporte des spot qu'il faut taguer pour profiter de leur bonus. Ca va des camps de ressource, aux artefact anciens donnant un bonus permanent a votre faction (+1 mouvement, +1 vision etc...). Il est donc nécessaire de partir explorer rapidement les environs pour taguer ces points et faire exploser rapidement vos rentrées de ressource. Bon voila on a torché les 3 premiers X qui vont pas plus loin que ça. On est loin de la profondeur d'un Civilization. Nous sommes dans un monde ou il n'y a que la guerre donc La diplomatie, le commerce, la religion toussa vous oubliez direct. Le but c'est de faire rentrer l'oseille et de construire une grosse armée pour péter la gueule des voisins. Parce que pour le coup je dirai que Gladius c'est plutot un 1X qui se focalise essentiellement sur l'extermination. Le jeu a même plutôt des airs de Panzer General like vu que 90% du temps il s'agira d'envoyer ses armées conquérir la map. Rien de fondamentalement nouveau ici. On a des unités avec des caractéristiques de mouvement, tir/cac, portée et résistance (blindage, PV). Elles peuvent bouger et faire une action comme attaquer ou utiliser une compétence (lancer de grenade, pouvoir psychique, débarquer une unité etc...) Petite particularité, si vous ne consommez pas votre action, l'unité est alors en overwatch. Elle tirera sur la première unité qui rentre en ligne de vue et à portée. C'est donc pas juste du bash avec le plus d'unité possible. Il est littéralement possible de tendre une embuscade en se dissimulant dans les bois (qui coupe les lignes de vue) et en se mettant en overwatch. L'ennemi devra éclairer la zone pour voir vos unité et a ce moment se prendre l'enfer sur la tronche avec les overwatch cumulé de vos unités en arc de cercle. La gestion du terrain est donc primordiale sachant que peu d'unité peuvent passer au dessus de l'eau et quasi aucune ne peut traverser une falaise (que les avions en gros).

 

https://reho.st/medium/self/d704bfade8be5a615d99e69fa13342f2aa3cdc16.jpg
L'unité de Praetorien rebelle à gauche ne le sais pas encore mais si elle traverse la rangée d'arbuste roux qui lui cache la vue, elle va se faire défoncer par l'overwatch

 

Coté réalisation c'est pas mal. Le jeu est propre dans l'ensemble. Les différentes unités sont particulièrement réussies et respectent bien leur équivalent en figurine. Lorsque l'on zoome sur le champs de bataille c'est plutôt joli. Par contre faut s'habituer visuellement aux différents décors qui ressemble à une galette de vomi en zoom min. Il y a un peu de toute les couleurs et c'est pas non plus très détaillé donc de loin entre les champs de champignons, les ruines et les plantes barbelés violet fluo c'est pas évident de s'y retrouver au début. Les diverses illustrations sont tirés des Codex papier et sont donc de bonnes qualités. L'interface est claire et lisible. Coté musique c'est pas extraordinaire mais ca fait le job. Il y a un thème unique par race. Ça fait ambiance de fond. Petit soucis en revanche au niveau des traductions françaises qui sont incomplètes. Le jeu en lui même est entièrement traduit mais il y a certaines entrées dans l'encyclopédie ou encore des morceaux de la quête principale qui ne sont pas traduits

 

https://reho.st/medium/self/a3f771c61cd85fa93f36428a74c0fc86da416b6c.jpg
                                          L'armée Neon style des Nécrons

 

Pour gagner il y a 2 possibilités. Soit vous finissez la quête principale de l'histoire propre a votre faction. Soit vous anéantissez tout le monde. L'IA est pas folichonne. Elle se contente d'attaquer lorsque vous rentrez dans son périmètre d'aggro. Et elle se retire lorsque vous en sortez. Il se peut qu'elle décide d'elle même de venir vous envahir pour récupérer une case spéciale de ressource. Mais alors qu'elle pourrait vous enfoncer jusqu'à la capitale et vous ruinez la gueule elle s'arrêtera en chemin si elle estime avoir fait son taf. Les niveaux de difficulté sont gérés avec un bonus malus sur l'influence. Quand on sait que la force des orks dépend de l'influence, ou que les nécrons peuvent acheter un temps de construction avec de l'influence, ca fait vite une difficulté bien relevé. A coté de ça, la mission principale est vraiment traître et peut vous lacher une armée dans le dos sans prévenir. La plupart du temps elle vous demandera de faire une recherche particulière, produire un héros, atteindre un seuil de ressource. Mais par moment elle vous demandera de mater une invasion. Et l'invasion elle arrive n'importe ou et quand tu t'y attends pas forcément. Par exemple t'as déplacé toute ton armée pour aller raser ton voisin. Et la t'atteint le seuil d’énergie requis sans faire attention. La mission suivante se déclenche tu dois repousser une invasion. Et t'as une armée rebelle bien salée qui pop a l'autre bout de la map chez toi et qui te rase tes villes pendant que t'es occupé au front. C'est assez frustrant. Mais d'un autre coté, ca offre du challenge un peu comme une catastrophe naturelle dans un Sim City.

 

Au final, j'avoue que je m'amuse bien sur ce Gladius. On ne perds pas trop de temps a gérer de la diplomatie inutile. Excepté surprise de l'histoire comme indiqué au dessus, c'est pas comme Warhammer Total War ou tu peux avoir une unité qui passe dans ton dos capturer tes villes. Les villes sont dures a prendre et t'as le temps de réagir pour revenir avec ton armée. Il faut une grosse puissance de feu donc une grosse armée pour prendre une ville. Et l'adversaire e peut pas traverser tes lignes comme ça si tu gères bien ton positionnement et le contrôle de case. Du coup pas de frustration à ce niveau. En gros Gladius je le conseille a ceux qui ne jouent a Civ que pour la victoire militaire. Ceux qui rechercher de la grosse profondeur, du commerce, du social, du trade vous pouvez passer votre chemin. Par contre si vous chercher un jeu de stratégie tour par tour pour écraser ses ennemis et entendre les lamentations de leurs femmes c'est plutôt sympa. Le syndrome "one more turn" fonctionne bien je trouve. La couche Warhammer 40K est évidemment un plus pour les fans d'autant que le jeu respecte très bien les unités de chaque faction et leur puissance en jeu de plateau. Mais c'est absolument pas indispensable d'aimer l'univers. Le jeu se suffit a lui même. Bref c'est pas un gros jeu mais ca fonctionne bien pour un jeu de guerre. C'est difficilement comparable mais je le trouve meilleur sur la partie stratégie map que Warhammer Total War (donc en dehors des combats temps réels).

 

https://reho.st/medium/self/025fd10ee34ab23d46e09958d12e5cd59ebb14dd.jpg
                                 Victoire en 184 tours... trop OP les nécrons