TheTartuffeBay.org

« Seulement -80% ? J'attendrai les soldes. »
Un Maitre Tartuffe

CROTYpedia

Agatha Knife

Mini-CR Agatha Knife
 
https://reho.st/preview/self/7afe768106267f9537c8a202b397d83df276677a.jpg
On sent l'Amour dans le regard
 
Jeune insomniaque de 7 ans habitant dans l'arrière salle d'une boucherie, la petite Agatha à des soucis. Il y'a de moins en moins de clients qui viennent acheter de la viande, et surtout, elle n'aime pas rendre les animaux tristes quand elle doit les découper. Parce qu'elle aime les animaux, et elle aime aussi les manger. Une seule solution alors, fonder une nouvelle religion où ceux-ci seront heureux de se faire écorcher vifs.
 
https://reho.st/preview/self/b8e4fabdcf35c36ceed55f3b99d3ea35ec2f7e09.jpg
So edgy
 
Ce jeu d'aventure Point&Click a connu une certaine renommée à sa sortie, certainement pour son traitement de la thématique religieuse.  Alors on va pas y aller par quatre chemins, c'est drôle, mais lourd. La première demie-heure est aussi fine qu'une blague sortie d'un tonton Robert aviné un soir de réveillon de la Saint Sylvestre, heureusement, le jeu se révèle de plus en plus subtile au fur et à mesure que l'on avance et arrive quand même à faire rire par ses situations loufoques et ses dialogues rigolos. Le style enfantin des dessins contrebalancé par certains moments assez gores est très efficace par ailleurs. Les énigmes sont franchement peu compliqués, cela reste du point&click tout ce qu'il y'a de plus classique, sans la capacité de combiner deux objets présents dans l'inventaire et quelques fois la possibilité de résoudre une situation de plusieurs façons possibles. Tout cela se termine assez rapidement malgré les nombreux allez-retours assez fatigants que l'on fera à travers la ville, comptez une petite soirée de 4 heures pour y venir à bout. A prix soldé, c'est une bonne affaire pour les amateurs d'humours noirs.  
 
https://reho.st/preview/self/d912dabe568975b9448a93fb0d1ff2a7ee75313d.jpg
Une façon comme une autre de faire le deuil de sa femme
 
Mini-CR MekaNika
 
Des mêmes développeurs, MekaNika est la "suite" d'Agatha Knife même s'il est sorti 2 ans auparavant, et cela se ressent qualitativement parlant. Plus court, plus vulgaire, plus simple aussi, le jeu nous présente la seule copine d'Agatha, Nika, une gamine passionnée de bricolage et totalement aliénée qui a décidé de fabriquer un robot destructeur de monde après avoir été virée une énième fois de son école : Mekanika.  
 
https://reho.st/preview/self/28c2d3153b191e4b04c79ae381a533394b517b09.jpg
Mes prescriptions : une claque et au lit.
 
On retrouve la même ville que le précédent jeu, et donc les mêmes décors avec quelques différences notables, ainsi que des personnages déjà rencontrés auparavant. L'héroïne du jeu en elle même est franchement antipathique et peut passer son temps à se bourrer la gueule avec un cocktail à base de chocolat et de cognac si l'on est idiot (on utilise le cocktail dans l'inventaire pour avoir de l'aide au cas où l'on est coincé).
 
https://reho.st/preview/self/5eb60326a9371a18114ef47bfad4fa68938d2b79.jpg
Joli chaton
 
Ce point&click se termine en moins de deux heures et est bien moins mémorable et plus crétin que son successeur. Et je n'ai pas grand chose de plus à dire là dessus. Considérez le comme un coup d'essai plus ou moins réussis.
 
https://reho.st/preview/self/5e55cece31f965160a7fce4064ba83a170ed6be1.jpg
Des rencontres chaudes de 7 à 77 ans