TheTartuffeBay.org

« Seulement -80% ? J'attendrai les soldes. »
Un Maitre Tartuffe

CROTYpedia

The Crew 2

CR The Crew 2
 
http://i.imgur.com/BSe6QVQl.jpg
 
Test realisé apres une trentaine d'heure de jeu sur la version finale et plus de 120 sur les différentes bêtas.
 
Au revoir l’Amérique de la vengeance, des gangs, des courses poursuites, bienvenue a l’Amérique des sports mécaniques made in Red Bull, voilà sans doute la meilleur façon de décrire le passage de The Crew a The Crew 2. Ivory Tower nous pond ici un open world dans des Etats-Unis nouveaux mais pas tant que cela non plus vu qu’ils réutilisent les grandes lignes de la carte de leur premier opus.
 
http://i.imgur.com/91sEERcl.png
 
Passé cette légère déception, nous découvrons une aire de jeu ou le sentiment de déjà vu est certes de la partie  mais n’est pas si fort que cela tant les artistes du studio ont pris à cœur de tout refaire et surtout de tout améliorer. L’open world design a gagné en complexité grâce aux rajouts de nombreuses routes et chemins, mais aussi un réécriture de nombreux lieux qui  donnent l’impression d’une Amérique moins vide. L’ajout de nouveaux type véhicules aide énormément a cette redécouverte vu qu’il sera désormais possible de prendre de l’altitude dans des avions ou de découvrir le nouveau système fluvial en bateau.
 
http://i.imgur.com/DyHPq6Vl.jpg
 
Le jeu vidéo est une illusion techniquement parlant. Tout comme les illusionnistes, Ivory Tower doit faire avec le spectateur et gérer les ressources qu’il a à sa disposition. Si l’illusionniste arrive à faire croire qu’il coupe une femme en deux grâce à un habile jeu de miroir pour un public à un emplacement donné, changer ce dernier de place et l’illusion ne marchera plus. C’est le problème auquel a été confronté les équipes d’Ubisoft. En effet, ce qui marche très bien quand on reste au niveau du sol, marche moins bien quand on peut désormais à volonté se prendre pour un oiseau ou un poisson. Pour maintenir une illusion convenable, plus de ressources sont alors nécessaires et c’est là où le bât blesse. Si sur PC, on a eu effectivement plus de ressources disponibles, le gain coté console est plus que restreint. Certes, de nouveaux algorithmes sont apparus, de nouvelles astuces de programmations ont été trouvées, mais cela ne représente pas forcement énormément. Ils a donc fallu trouver des ressources et pour cela sabré dans les détails considérés comme moins importants. Il reste néanmoins extrêmement dur de dire dans la plupart des cas si ce que l’on voit de moins bien vient d’une recherche de ressource ou juste d’un choix artistique que l’on n’apprécie pas.
Prenons quelques exemples pour illustrer. Un de mes principaux reproches au moteur graphique du jeu est les arbres. Je n’apprécie guère leur lod que je trouve trop agressif visuellement parlant. On passe d’un modèle basse qualité assez touffu à un modèle haute qualité bien moins touffu. Comme ce passage se fait assez près de vous, on le remarque facilement. Est-ce une recherche de puissance que qui a amené à cela ou juste l’utilisation d’une technologie plus avancée mais dont j’aime moins le résultat final ? Dur à dire. Le modèle long distance de beaucoup de véhicule est un camion. Ce qui fait que si on approche, on voit un camion disparaitre au profit d’une voiture la plupart du temps. Est-ce une volonté de game design pour faire mieux apparaitre les véhicules terrestres quand on est en avion en hauteur et donner ainsi une meilleur illusion de vie ou encore un gain de ressources ? Je ne sais pas, ce que je sais par contre, c’est que l’effet est bizarre quand on est en avion mais aussi en voiture dans les grandes lignes droites.
 
Maintenant, il faut aussi pondérer cela avec ce que ces « gains » ont permis. Certes le ciel est moins beau que dans un Forza Horizon 3 ou un Forza Motorsport 7 mais ce n’est pas qu’une bitmap comme dans ces jeux, mais bien des nuages volumétriques qui sont du plus belle effet en avion (voir au sol quand les nuages sont bas dans les montagnes). Le rendu de l’eau s’est aussi bien amélioré et n’aura rien pas à rougir devant la concurrence. Celui des lumières est à tomber par terre. Le clipping est assez peu prononcé même si il est plus présent en avion qu’en voiture (tout comme le lod). Le monde est globalement bien plus complexe en terme techniques, il affiche plus de modèles 3D à la fois, des modèles 3D plus fin aussi. Les effets sonores sont aussi bien plus complexes dans le jeu et on prend plaisir à longer les bâtiments pour entendre le son de notre moteur rebondir dessus pour nous revenir dessus, tout comme dans les tunnels.
 
Et c’est loin d’être une liste exhaustive dans deux côtés. Je dirais donc, pour conclure sur la partie technique, que le résultat est mi-figue mi-raisin. En fonction de ses gouts, chacun placera la limite ou il veut, mais pour moi les plus l’emportent largement sur les moins. Un des gros plus aussi est que vu que cela doit tourner sur X1 et PS4, un PC moyen le fera tourner sans peine à fond. Une bonne machine pourra aller taquiner via DSR ou équivalent, le 2k voir le 4k à 60 fps.
 
http://i.imgur.com/KrVSBIPl.jpg
 
Comme dit en introduction, l’Amérique de The Crew 2 n’est plus celle des gangs et de la vengeance, mais celle des sports mécaniques. Au revoir donc courses poursuites avec la police, livraison de colis suspects et autres courses illégales, on est désormais dans le monde de la FIA ou plutôt celui de Red Bull. De nouvelles épreuves font donc leur apparition à côté d’anciennes légalisées. Pèle mêle, on aura l’occasion de se tester sur des courses de rue, de touring car, de power boat, d’avion, d’hypercar, … En tout cela sera 14 disciplines différentes réparties dans 4 catégories qu’Ubisoft nous proposera dans son jeu. Se rajoute à cela une quinzième discipline, qui a sa propre catégorie : les live Xtrem, qui est un mixte des 14 disciplines précédentes permettant ainsi d’utiliser le principe de swap de véhicule a l’intérieur d’une même course.  
 
Si globalement la qualité et la quantité d’épreuves disponible sont bonnes, ce n’est pas forcément le cas si on s’attarde sur chacune des catégories. La plupart pèche par un nombre d’épreuve que je juge insuffisant et une minorité est juste chiante.
Attardons nous un peu sur celles qui concernent les nouveaux modes de transports, à savoir la voltige aérienne, les courses aériennes, le Jet Sprint et le Offshore Powerboat. La première consiste à faire des figures dans un temps donné afin d’atteindre un certain score. On alterne entre figures imposées et figures libres. Personnellement je trouve cela ultra chiant à cause d’une certaine imprécision dans la détection des figures mais aussi parce que c’est globalement tout le temps la même chose seul le décors changeant.  
 



 
Je préfère nettement plus la seconde épreuve. Elle consiste à faire la course en avion entre des pylônes gonflables et en ayant une position différente à chaque fois. Là ou en voltige le décors reste assez accessoire, là le level design des courses prend le soin de bien l’épouser ce qui les rend toutes uniques. Une bonne impression de vitesse renforce le tout.
 



 
Passons maintenant aux bateaux. La première discipline (jet sprint) nous met aux commandes de bateaux ultra nerveux dans un sport venant de Nouvelle Zélande et se pratiquant dans moins d’un mètre d’eau. C’est fun, l’impression de vitesse est bonne tout comme le level design des courses. C’est donc une vrai réussite.
 



 
La seconde discipline est le Offshore Powerboat simplifié en powerboat dans le jeu. Elle nous place dans un bateau avec un très gros moteur dans des courses en « point to point ». Le plus gros problème à mes yeux est une quasi absence d’impression de vitesse. On peut facilement à plus de 200 km/h mais il faut regarder le compteur pour s’en rendre compte. Tout comme le Jet Sprint, il faudra gérer le trim du bateau pour aller plus vite ou pour mieux manœuvrer mais ce n’est pas des plus confortables je trouve. Un autre reproche que je ferais est que malgré le nom offshore, la plupart des épreuves se passent sur des rivières et assez peu sur les océans. Ce qui fait que l’on verra assez peu souvent les éléments climatiques altérer notre course.
 



 
Dans les classiques, on retrouvera donc des anciennes comme le street racing, le motocross, le drift, le monster truck, l’hypercar (course sur de longues distance en point-to-point) ; le dragster ou le rally raid. Mais aussi des nouvelles comme le Touring Car (course en circuit), le Rallycross ou l’Alpha GP. On est donc plutôt en monde connu, rien de bien dépaysant mais c’est plutôt de bonne qualité.
 



 
Parlons un peu aussi des évènements Live Extrem, ils sont vraiment sympa a faire et le swap de véhicule apporte beaucoup. Dommage que cela soit leur soit réservé. Vu que c’est des courses chorégraphiées, on aussi le droit à des conditions météos différentes de ce que l’on rencontre habituellement dans le jeu. Cela apporte un vrai plus. Malheureusement, ces Live Extrem sont assez peu nombreux et pas jouable en multi.
 
http://i.imgur.com/vvsYxAbl.jpg
 
Apres cet inventaire du contenu, parlons un peu plus en détail du gameplay. The Crew 2 est un jeu de course à composante « RPG ». Avant que LGP monte sur ces grands chevaux, c’est juste pour dire que l’on pourra customiser ses voitures et son avatar en performance comme en skin. Pour les voitures, c’est un classique du genre : à la fin de chaque course on récupère des pièces que l’on pourra monter sur l’ensemble des véhicules de la catégorie de la course. Il y a 7 types de pièces correspondant au différents éléments du véhicule et chaque pièce récupérée à un indice de puissance qui permettra d’améliorer les capacité si elles sont équipées. C’est plutôt sympa mais il y a assez vite deux problèmes qui se posent. Vu que l’on récupère des pièces de qualité supérieure ou équivalente à celle que l’on a déjà, on aura très vite un inventaire de pièces de qualité maximum. On montera donc vraiment qu’une voiture par catégorie, les autres auront souvent directement les pièces max dès l’achat de disponible. L’autre problème est que l’on ne peut pas vraiment revenir en arrière. Notre inventaire étant limité en place, on scrap les pièces de plus bas niveau pour accueillir les autres.  
 
Le end-game consistera à sélectionner avec soin les pièces que l’on a pour mieux adapter nos véhicules aux taches qu’ils devront accomplir. Avoir des bonus tout terrain pour le rally raid est plutôt une bonne idée alors que l’on s’en moquera pour les courses hypercar.
 
Notre personnage sera aussi tunable en performance avec des points d’Icon que l’on obtiendra à partir de la renommée Iconique. On pourra ainsi améliorer nos récompenses et globalement nos différentes capacités en course (par exemple, la tolérance pour le passage de porte en air race).
 
Notre avatar (qui est moche au passage) tout comme nos voitures sont pimpables. En fonction de notre talent, cela sera plus ou moins de mauvais gout comme dans tous les jeux du genre.
 
Toujours au niveau du gameplay, la conduite des véhicules s’est bien améliorée depuis le premier The Crew. On sent bien mieux les différents types de voiture ainsi que les transferts de masse. Si le jeu lorgne beaucoup du côté de la conduite de Forza Horizon, on reste en deca à mon avis. Les commandes pour l’avion sont logiques et facile à prendre en main. Les bateaux, avec la mécanique de trim, sont un poil plus dur mais rien non plus de décourageant. Globalement on prend pas mal de plaisir à conduire/piloter dans The Crew 2. C’est le plus important je pense mais si les pinailleurs y trouveront sans doute à redire.
 
http://i.imgur.com/AXMhUjOl.jpg
 
En plus de tout ce que j’ai déjà cité, j’aimerais revenir plusieurs points précis du jeu. Tout d’abord, l’absence de phare. Ok le nouveau open world a vu l’éclairage publique arriver en force mais il n’est pas encore présent de partout (et forcement en offroad il y en a pas non plus). Comme la nuit peut être vraiment noire et que nos phares éclairent moins qu’une bougie, la conduite peut devenir très relou dans ces conditions. C’était déjà un problème dans The Crew 1 mais la possibilité d’avoir le ruban GPS en 3D aidait pour la conduite en condition de visibilité restreinte. Cette option n’étant plus …
 
Parlons-en d’ailleurs du GPS, il reste bugger même si les choses se sont bien arrangées depuis les différentes betas. Il ne sera pas rare de passer en mode avion quand on est en voiture sans qu’il soit possible de le remettre en mode voiture. En bateau, il aura aussi souvent du mal à trouver le bon chemin à travers le réseau fluvial. On aurait pu aussi apprécier un mode points de passage multiples. Son plus gros problème est qu’il ne s’affiche plus que sur la minimap ce qui rendra son usage moins pratique pour les personnes ne sachant pas regarder autre chose que la route pendant 5s sans se crasher.
Autre point négatif pour moi est globalement l’absence de difficulté dans le jeu. En normal, n’importe qui de pas manchot aura aucune difficulté à finir toutes les épreuves. Mais c’est aussi le cas en difficile pour une bonne partie des épreuves. Seules certaines montreront quelques résistances mais c’est tout. C’est assez dommage je trouve, surtout que le jeu n’incite que peu à faire du time attack via son interface.
 
Interface qui est un point mais euh à elle toute seule d’ailleurs. Ivory Tower a décidé de ne respecter aucune convention habituelle du jeu vidéo. Appeler le menu principale se fera avec la touche F10 au lieu de la touche échappe (annuler dans le jeu). Quitter le jeu ne pourra se faire directement dans ce menu mais au contraire à partir du menu tool (ou on retrouvera la radio et le mode vidéo). Si la mode est au minimalisme, les notifications d’invitation à un crew ou à une épreuve auraient mérité d’être plus visibles. A noter que le jeu a été prévu pour  les manettes et que cela se voit. Le FFB pour une partie des volants un peu trop recent et de niche est aussi aux abonnés absents.
 



 
Attardons nous un peu sur le système de Crew. C’est le principe de base du jeu et malheureusement en faire un, relève encore parfois du parcours du combattant. Entre invitations qui se perdent dans les méandres du net, joueurs qui apparaissent offline alors qu’ils ne le sont pas, le netcode n’est pas à la fête. C’est dommage parce qu’une fois groupé, il marche plutôt bien et réduit (parfois jusqu'à anéantir) les problèmes que l’on pouvait rencontrer dans le premier opus. On regrettera aussi qu’aucune amélioration n’ait été faite sur le nombre de personne visible à la fois en jeu (8) ou juste de la capacité de notre crew (4).
 
Autre point mais euh pour moi : les effets météos. Ils apportent énormément a la DA du jeu mais sont ultra rares. Pourquoi ?? Surtout que les développeurs ont choisi de supprimer les zones enneigées du nord de la carte pour pouvoir mettre un effet de tempête de neige (et d’enneigement) n’importe où sur la carte. Quand cela se produit, c’est du plus bel effet. Mais faut avoir une chance de cocu si on fait des courtes sessions de jeu pour le voir. La pluie qui influence comme la neige aussi la conduite est tout aussi rare et dure bien moins longtemps. Les effets de brumes/brouillards/nuages bas qui subliment certaines zones (et permettent de camoufler certaines textures un poil moche dans d’autres) le sont tout autant. C’est vraiment dommage. Autre point négatif, tout comme le passage du temps, les effets météos sont mal synchronisés entre les membres d’un crew. Résultat, un peu faire une course de nuit quand un autre sera encore de jour. Ou un peut avoir de la pluie/neige quand un autre non. Cela aurait pu être anecdotique mais vu que cela change vraiment les conditions de courses, c’est très relou. C’est un problème aussi présent dans Forza Horizon 3 mais ce dernier ne se voulant pas MMO, cela reste un peu plus acceptable.
 






 
Le jeu dispose d’un mode photo et d’un mode vidéo. Ils sont plutôt bien fait mais j’aurais apprécié qu’ils enregistrent plus de 20 minutes de gameplay. C’est con mais quand la plus longue course en fait 40, on ne peut pas faire une vidéo dans son entier ou aller faire des screenshots après coup du début.
 
http://i.imgur.com/aXufCGfl.png
 
Deux mots sur le plot du jeu : ils ont arrêté l’histoire de vengeance du premier pour faire des mini histoires dans chaque catégorie. Elles ne sont pas bien intéressantes et deviennent même relou assez rapidement vu que l’on n’a pas d’option pour les passer automatiquement passé le premier visionnage.

Il y a aussi 2 grand manquants : le PvP et le createur de circuit. Le premier arrivera plus tard, le second on l'espere aussi.


 
http://i.imgur.com/9tXJQlxl.jpg
 
En conclusion que dire de The Crew 2 ? Je pense que la meilleur façon de le résumer est dire que c’est un bon jeu MAIS quelque chose. Les graphismes ont été bien amélioré et sont à mon avis à un niveau correcte pour un jeu de 2018 MAIS un lod aberrant, des artistes parfois (souvent) peu inspirés et des effets météos bien trop rare gâchent le rendu. Il y a beaucoup de disciplines différentes MAIS pas assez d’épreuves dans chaque catégorie. Il n’y a quasiment plus d’histoire MAIS le peu qu’il y a est relou. Les preuves avec les volants sont sympa MAIS que pour 50% d’entre elles. Les flottants sont sympa MAIS il y aurait bien mieux à faire avec au niveau des épreuves en terme de level design. L’open world est ultra grand MAIS assez mal utilisé. Le netcode est meilleur en course MAIS les problèmes de synchronisation ou pour se regrouper sont trop importants. Le jeu a globalement de très bonnes bases MAIS elles sont globalement très mal exploitées. A voir dans l’avenir ce que nous réserve les développeurs d’Ivory Tower, le suivi de The Crew 1 avait été plutôt très bon. En espérant qu’il y ait pas de MAIS là aussi :o
 
La note aurait pu être un 8/10 MAIS elle sera pour moi qu’un 6/10.