TheTartuffeBay.org

« Seulement -80% ? J'attendrai les soldes. »
Un Maitre Tartuffe

CROTYpedia

Phoning Home

Petit CR de Phoning Home (fini en 11 heures).
 
Phoning Home est un jeu d'aventure/explorations. On y incarne un petit robot nommé ANI qui se retrouve coincé sur une planète avec son amie (oui, c'est une fille) ION et les deux entités (plutôt dirigistes) de leurs vaisseaux respectifs.
Les dits vaisseaux étant des engins de prospection, il faudra donc explorer la planète (sous forme de petit open world), découvrir ses secrets et, si possible, rétablir les communications avec la flotte et récolter des ressources pour survivre et réparer les vaisseaux.
 
https://reho.st/medium/self/52dc690f6301e3058782c7cb6d84245a0f133094.jpg
(Oui, ANI ressemble beaucoup à Wall-E.)
 
Pour faire court, ce que je n'ai pas aimé :
- l'absence de carte ; pour quelqu'un qui comme moi n'a pas le sens de l'orientation, ça c'est souvent révélé frustrant ; j'ai ragé plus d'une fois en tournant comme une buse
- j'ai trouvé le déblocage des capacités du petit robot un peu artificiel et la récolte des ressources pénible à la longue
- les deux problèmes que je viens d'évoquer ajoutés aux interventions constantes des entités des deux vaisseaux mères finissent par mettre en péril l'empathie qu'on éprouve pour les deux petits robots (et qui est pour moi la principale qualité du jeu) ; ça gâche un peu la magie triste du périple et l'adhésion à une histoire pas forcément inoubliable
 
https://reho.st/medium/self/650bf8b4585801fde6d0b974bea1ee6100a9aea7.jpg
(ION, un charmant petit boulet.)
 
Ce que j'ai aimé :
- la musique est très jolie, très mélancolique
- ce n'est pas toujours très joli mais, dans l'ensemble, et vu les moyens de ce petit studio indé, le jeu s'en sort bien
- je n'ai pas trouvé le jeu facile ; certains puzzles, certains passages de plateforme, certains objectifs à atteindre m'ont vraiment donné du fil à retordre
- et, principalement, la relation entre les deux petits robots ; car on doit prendre soin en permanence de ION qui est très fragile face aux éléments et se révèle incapable de franchir le moindre obstacle ; elle a une personnalité très lumineuse et empathique qui la rend adorable, qui donne envie de la soigner, de la chouchouter comme une petite sœur ; ANI, lui, est aussi bavard que Gordon Freeman
 
https://reho.st/medium/self/6b5a6933ed2941b6945641918a5939be7cc034ed.jpg
 
Dans l'ensemble, je recommanderai le jeu, surtout si vous êtes un peu plus débrouillard que moi pour trouver votre chemin.
Dans le même genre, j'ai préféré Lifeless Planet mais je garderai un bon souvenir de mes deux petites boîtes de métal.