TheTartuffeBay.org

« Seulement -80% ? J'attendrai les soldes. »
Un Maitre Tartuffe

CROTYpedia

Brothers: A Tale of Two Sons

[CR] Brothers - The Tale of Two Sons
 
Initialement, j'étais parti pour ne pas faire de CR de ce jeu vu que Bauer en avait fait un, mais en lisant les âneries qui y sont écrites, j'ai jugé potentiellement utile de donner un autre son de cloche vu que ce jeu m'a, contre toute attente, plu.  
 
L'histoire est simple : pour sauver leur père d'une maladie incurable, deux frères partent à la recherche d'une contrée où pousse un arbre magique à la sève plus miraculeuse que l'eau des pissotières de la grotte de Lourdes.
 
 
Pourquoi vous ne voudrez pas toucher à ce jeu

  • Parce que voulez un jeu avec une durée de vie supérieure à 4h.
  • Parce que vous aimez entendre du verbiage tout au long d'un jeu.
  • Parce que vous n'aimez que les puzzle game violents et les plateformer hardcore.
  • Parce que vous voulez exploiter votre 1080Ti et votre écran 4k et que les textures de consoles dégueulasses vous arrachent les yeux.
  • Parce que vous n'avez pas de manette X-boite et ne voulez pas en entendre parler.
  • Parce que vous n'avez aucun goût.


Pourquoi ce jeu pourrait susciter votre curiosité

  • Pour son gameplay innovant [Partie 1]. La particularité de ce jeu est que vous contrôlez les deux frères simultanément (et non pas au tour par tour) avec une seule manette (obligatoire), à l'aide des deux sticks et des deux gâchettes (bouton action, de chacun). Aucun autre bouton n'est nécessaire, et c'est bien suffisant car l'apprentissage est assez complexe pour ne pas avoir l'air d'un handicapé, ni doubler la durée de vie du jeu en bougeant un personnage après l'autre. Comme on peut s'y attendre, les deux frères ont besoin l'un de l'autre dans la plupart des phases du jeu, le jeu repose sur leur collaboration.
  • Pour son parti pris artistique/gameplay réussi, ce mélange de contemplatif - actif. Car ce jeu est avant tout un voyage, il faut bien comprendre cela. Son objectif n'est pas la difficulté, mais plutôt de faire voyager le joueur à travers un subtil mélange d'histoire muette et de phase de plateforme et de "puzzle", qui sont justement suffisamment faciles pour ne pas casser la fluidité du mouvement des deux frères, sans pour autant être infamantes par leur inintérêt. Car une des clé de ce jeu est là : les frères parcourent une grande distance, leur mouvement est permanent et les contrées qu'ils traversent sont nombreuses ; des puzzle trop pénibles ou des phase de plateforme trop difficiles auraient cassé la fluidité du périple, qui tient le joueur en halène, à l'instar d'un Limbo. Ce qui a donc été pris comme point négatif dans d'autres critiques bien peu inspirées est pour moi un point positif : ça a été intelligemment fait.


https://img15.hostingpics.net/pics/777611201801072215271.jpg
https://img15.hostingpics.net/pics/145345201801072248371.jpg
https://img15.hostingpics.net/pics/758620201801072242511.jpg
Quelques phases de gameplay collaboratif plutôt sympatiques et agréables pour peu qu'on ait le talent de les faire de manière fluide :o
 
 
Pourquoi vous pourriez vraiment aimer ce jeu

  • Pour son ambiance. Aucune parole autre que quelques grognements dans un dialecte inventé ; si vous voulez de l'explicite, passez votre chemin. L'ambiance de ce jeu porte sur les bruits, la musique, et ce que vivent les deux frères ; ces trois points sont très bien exploités et se renforcent mutuellement. On ne s'ennuie pas, et aucune parole n'est souhaitée ni souhaitable tant l'équilibre est bien trouvé.
  • Pour l'émotion qu'il dégage. Eh bien oui, car malgré les textures dégueulasse de console et les visages liftés des gamins, pour ma part le jeu a réussi son pari de ce coté là : l'adéquation entre l'ambiance sus-citée, l'image, le déroulement de l'histoire et les gestes des personnages, est parfaite, et j'ai trouvé la montée en intensité émotive du jeu très réussie : si au départ les couleurs chatoyantes et les bons sentiments des gnomes fumant la pipe dans leur village annonce un jeu cucul la praline et ennuyeux, ce n'est que pour mieux s'assombrir par la suite, et monter en intensité : la fraternité entre les deux enfants réussit la prouesse d'être touchante et sembler véritable (c'était inespéré), et je ne parle pas /!\ spoiler
    Spoiler :

    du final, bien violent, perso il m'a foutu une baffe, mais je dois être une petite nature :o  

    https://img15.hostingpics.net/pics/123507201801072339331.jpg
    Un moment émouvant, qui l'espace d'une seconde vous a renvoyé à Cloud et Aeris, avouez :sweat:

    Bref, coté émotions, j'ai eu bien plus que ce à quoi je m'attendais je dois dire, c'est peut-être pour ça que j'ai été aussi content de ce jeu. Contrairement à ce qui a pu être dit dans d'autres CR, l'absence de parole intelligibles est justement un des facteurs de cette réussite : se coltiner des "keep up bro", "kill dat fucking spidaaa !" ou des "I love u brotha" était évidemment le meilleur moyen de tout massacrer allègrement.
     
    https://img15.hostingpics.net/pics/706306201801080024311.jpg
    https://img15.hostingpics.net/pics/642837201801072200131.jpg
    https://img15.hostingpics.net/pics/173261201801072329201.jpg
    https://img15.hostingpics.net/pics/454193201801072251091.jpg
    Après l'ambiance nain de jardin, les paysages s'assombrissent et le fantastique voire le magique se mêlent à l'aventure...
     
     

    • Pour l'évolution de son univers, bien loin de ce qu'on pourrait imaginer si on s'arrête aux premières images. Comme cela a été dit précédemment, ce jeu s'est avéré un voyage riche et plutôt plaisant visuellement : les paysages sont variés, et offrent régulièrement des panoramas pas piqués des hannetons, renforçant le sentiment d'immensité du monde dans lequel on évolue. L'ambiance précédemment évoquée renforce cette sensation.


    https://img15.hostingpics.net/pics/112447201801072216501.jpg
    https://img15.hostingpics.net/pics/394958201801072253451.jpg
    https://img15.hostingpics.net/pics/488183201801072309431.jpg
    https://img15.hostingpics.net/pics/479358201801072326101.jpg
    https://img15.hostingpics.net/pics/513182201801072335191.jpg
    Malgré la résolution et les textures daÿgueulasse de console, certaines paysages ne sont pas piqués des hannetons.
     
     

    • Pour son gameplay innovant [partie 2]. Toute l'ironie de ce jeu réside dans le fait que, tout jeu de console qu'il soit pourtant, il est techniquement trop violent pour un consoleux. En effet, il est scientifiquement prouvé que contrôler seul les deux frères est une prouesse inaccessible à un consoleux nourri aux manettes à deux boutons utiles et à l'auto-aim (pour preuve : Bauer a ragé tout ce qu'il a pu et n'en a manifestement jamais été capable de manière satisfaisante).  Pour un master race pur jus en revanche, c'est chose faisable : cela demande certes une bonne vingtaine de minutes d'apprentissage (durant lesquelles on se sent un peu gauche), et cela passe par la mise au point de techniques ("cérébrales" pourrait-on dire) permettant au cerveau d'apprendre à s'y retrouver en temps réel, mais une fois le coup de main pris et les techniques mises au point, il faut avouer que la prouesse est assez grisante lorsque l'on s'aperçoit qu'on arrive à déplacer de manière indépendante deux personnages avec deux joystick, même (et surtout) lorsqu'ils ont des choses différentes à faire (faire agir l'un pendant que l'autre termine de le rejoindre). Bien sûr, il arrive de temps en temps que le cerveau court-circuite et qu'il faille le recaler pendant une petite seconde sous peine de voir les frères partir à l'opposé de ce qu'on voudrait, mais dans l'ensemble j'ai trouvé la sensation très satisfaisante, on a un peu l'impression d'être un pilote d'avion de chasse super skillay :o  De mon point de vue, la prouesse technique de ce jeu est là au final : arriver à parcourir le monde de manière fluide comme si les deux personnages étaient pilotés par deux joueurs, i.e. observer les deux frères se déplaçant simultanément, sans se cogner contre les murs toutes les deux secondes ou partir à l'envers, sans temps mort entre les perso même lorsqu'ils ne font pas la même action, est un vrai défi, dont la pleine réalisation n'est pas sans demander quelques efforts ni, donc, fournir quelque satisfaction.


     
    Pourquoi vous pourriez adorer ce jeu
    Parce que vous êtes un joueur capable de manier plus de deux boutons sans chialer à l'injouabilité, parce que vous êtes capable d'une certaine empathie et que les belles histoire narratives sans paroles ( :o ) vous plaisent et vous touchent, et que vous avez envie de dérouler de manière fluide une de ces belles histoire sur 4 petites heures, d'une traite, pour finir la larme à l'oeil. Achetez  [:my god:1]  
     
    Le juste prix tartuffe : 5-6€  [:chacal31]  
     
     
    edit : si quelqu'un sait pourquoi les deux dernièrs points sont indentés d'un cran de plus par rapport à tous les précédents, je suis preneur :o Je sais que c'est le spoiler qui est à l'origine de ce changement de nature des boutons, mais impossible de le corriger sans enlever le spoiler :o

    Message cité 10 fois
    Message édité par enuma le 08-01-2018 à 14:05:30