TheTartuffeBay.org

« Seulement -80% ? J'attendrai les soldes. »
Un Maitre Tartuffe

CROTYpedia

Doom

Jeu
Doom
Par zephiel Le 30/12/17 voir sur HFR ›

santa-CR Doom (Cordialement)
#tagcr
#santa-ta
https://steamuserimages-a.akamaihd.net/ugc/909031094402590550/3865CA15D02805AD92E4567081AF24817F7308D0/

On parle de quoi ?

 
Doom, c'est LE FPS. Vous incarnez le Doomguy, un mec énervé qui aime pas trop trop les démons. Et manque de bol, l'exploration de Mars a une facheuse tendance à systématiquement ouvrir des failles sur les royaumes des Enfers. Sûrement une histoire de compatibilité chromatique. Dans les faits, c'est juste une excuse pour défourrailler du démon dans des décors hésitant entre le gore, le kitsch, l'organique et le technologique.
Dans ce nouvel épisode (appelé Doom « tout court » mais qui est le 4e de la série), le scénario est un peu plus soigné et presque original. En effet, la technologie permet d'exploiter les Enfers pour en tirer de l'énergie. Bien entendu, ça tourne mal et il ne reste que vous pour empêcher la destruction du monde sous les invasions démoniaques. A vous les armes et la fureur, à eux le sang et les viscères.
 
https://steamuserimages-a.akamaihd.net/ugc/909031094401107131/1362614B727A6E5F3F1A7BB2AE12FE7EA1403629/
 
Ce que j'ai bien aimé
 
Le gameplay ! C'est très maitrisé, tout est intelligemment calibré et conçu, les mécanismes favorisant le mouvement et le combat rapproché, tout en permettant d'autres styles de jeu (c'est la première fois dans un Doom que je me suis amusé à sniper de temps en temps, même si c'est globalement peu pertinent). Du coup, le jeu est jouissif car il met directement dans l'ambiance (la scène d'ouverture est d'ailleurs bien tournée) et pousse (et récompense) le joueur à foncer dans le tas sans s'arrêter. C'est d'autant plus remarquable que ce n'est pas du tout mon style de jeu, mais j'ai été convaincu.
Ensuite, retrouver l'univers de Doom, et notamment son bestiaire, m'a bien plu. Les Barons de l'Enfer, les Cacodémons et autres Revenants sont toujours aussi impressionnants. Et j'ai retrouvé les Boss avec plaisir...
Toujours dans les points positifs, les maps sont très intelligemment conçues. Lisibles, je me suis très peu perdu (je n'ai pas le sens de l'orientation dans les jeux), et les cartes disponibles sont très lisibles. Je confirme ce qui se dit depuis le début : la verticalité a été très bien intégrée. Un vrai Doom 3D, en quelque sorte...
https://steamuserimages-a.akamaihd.net/ugc/909030790746123053/1CB0EC28B22C051CEDF0EACC124147D1B2DEFB80/
 
Ce qui ne m'a pas convaincu
 
Malgré tout, certains points, sans vraiment me rebuter, m'ont laissé dubitatif. Ce sont des éléments liés au fait que Doom a voulu intégrer tous les standards du moment. On se retrouve donc avec un jeu qui doit proposer de la rejouabilité (coucou les collectibles et autres délires pour complétionnistes acharnés), des modes de jeux multiples (coucou le multijoueur, les défis intégrés aux maps...), et des éléments de RPG -les mods pour armure/arme, les boss construits sur des patterns de style (MMO)RPG-. Alors oui, ces éléments sont bien intégrés. Mais pour moi, ils gâchent l'ambiance du jeu, ils me sortent du contexte, du « cœur de métier » de Doom.
Ajouté à une direction artistique réussie mais un peu trop proprette à mon goût, j'ai trouvé que l'ambiance était perfectible. Pour moi, Doom doit proposer de l'organique, du « métal hurlant », quitte à déraper sur le kitsch de temps en temps. Force est de constater que depuis Doom 3, le choix est fait d'être sur de l'ultra technologique mixé à de l'ésotérique. Je suis moins client.
 
https://steamuserimages-a.akamaihd.net/ugc/909030790745626690/C521B206240652B2CBE3BD502F3D4383321B4DB2/
 
Conclusion ?
 
Un FPS maîtrisé de bout en bout, peut-être un peu trop, du coup il n'y a pas le génie que j'ai pu trouver dans les premiers épisodes. Néanmoins le résultat est très convaincant et très agréable à jouer. Le genre de jeu que je suis capable de ressortir de temps en temps pour refaire la campagne.
 
Un incontournable.
 
Cordialement.

Jeu
Doom
Par zephiel Le 30/12/17 voir sur HFR ›