TheTartuffeBay.org

« Seulement -80% ? J'attendrai les soldes. »
Un Maitre Tartuffe

CROTYpedia

Dishonored: Death of the Outsider

CR : Dishonored Death of the Outsider
 
http://reho.st/https://s2.qwant.com/thumbr/0x0/7/e/be97b77c6d0a67ae58db0889cdf42d/b_1_q_0_p_0.jpg?u=http%3A%2F%2Fcdn.edgecast.steamstatic.com%2Fsteam%2Fapps%2F614570%2Fheader.jpg%3Ft%3D1505487561&q=0&b=1&p=0&a=1
 
Le premier Dishonored est l'un de mes jeux préférés. Je l'ai fait de nombreuses fois, parcouru en long en large et en travers que ce soit le jeu de base ou les excellents DLC. Il a ses défauts (trame narrative et l’absence de challenge notamment) mais ils ne sont que peu de chose face aux nombreuses qualités du titre : level design, système de combat et de pouvoirs, l’univers, la variété des approches possibles… Rien n’effacera de ma mémoire de joueur le sentiment que j’ai eu lorsque j’ai débarqué sur Clavering boulevard avec pour objectif d’occire le grand superviseur Campbell.
 
L’an dernier est arrivé Dishonored 2, une suite en tous points supérieure au premier opus : nouveaux pouvoirs, niveaux beaucoup plus détaillés dont certains sont à couper le souffle, nouvelles mécaniques de jeu…  Seules exceptions, l’intrigue convenue, le hub moins intéressant et des soucis techniques à la sortie, en partie corrigés depuis. C’est un excellent jeu et il serait criminel de ne pas y jouer si vous avez aimé le premier.  
 
Le stand alone Death of the Outsider, annoncé cette année à l’E3 est sorti en septembre dernier. Il fait suite directement au 2 et vous met dans la peau de Billie Lurk, l’ancien bras droit de l’assassin Daud. Votre objectif, je ne vous l’apprends pas tellement il était martelé dans les trailers du jeu est de tuer l’Outsider, cette figure mystique qui évolue dans le Grand Vide et que vous avez déjà eu l’occasion de croiser durant les premiers épisodes. Pour cela vous aller enquêter à Karnaca sur une secte de fanatiques fascinés par le Grand Vide et la magie.  
 
L’histoire en elle-même est intéressante et permet d’en apprendre davantage sur la figure de l’Outsider, son rôle et ses motivations. Si vous avez apprécié l’univers et le lore de Dishonored, cet épisode apporte des développements bienvenus.
 
La ville de Karnaca est moins animée que dans Dishonored 2. On rencontre assez peu de civils et la plupart des missions se passent en soirée ou de nuit. On retrouve l’ambiance du premier jeu mêlée  aux environnements du second. C’est comme si la ville de Karnaca avait fané et le monde de Dishonored était arrivé au crépuscule de sa vie. Le parallèle avec la série est facile à faire, Arkane ayant expliqué que cet épisode était le dernier de l’arc narratif commencé avec le 1.  
 
Les principes de base du jeu restent les mêmes. Vous êtes lâché dans un niveau avec un objectif que vous pourrez réaliser de plusieurs manières en fonction de ce que vous découvrirez au cours de votre exploration. Vous avez le choix de passer en force, de la jouer infiltration pacifique ou encore de combiner les deux. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise manière, encore moins dans cet opus, puisque le système de chaos, qui faisait que votre manière de jouer influait sur l’univers et la fin du jeu n’a pas été reconduit pour cet opus. Et puis les pouvoirs et le système de combats sont tellement jouissifs, qu’il serait dommage de ne pas essayer de temps en temps !
 
Les pouvoirs justement changent de ceux disponibles dans Dishonored 2. Il sont au nombre de 3 et vous y avez accès dès la mission d’introduction terminée. Plus besoin de les débloquer en récupérant des runes. Vous trouverez en revanche toujours des charmes d’os permettant d’obtenir des petits bonus utiles en combat ou pour vous évoluer dans les niveaux, parfois au prix d’un malus. Finis également les élixirs de mana, votre jauge se recharge maintenant progressivement.  
 
L’absence de runes cachées dans les niveaux a incité les développeurs à introduire des sortes quêtes secondaires pour favoriser l’exploration. Elles prennent la forme de petits challenges (faire les poches d’un garde en particulier, cambrioler un coffre fort dans une banque) qui vous feront sans doute vous détourner un peu de l’indicateur d’objectif et vous inciteront à explorer les niveaux. J’ai trouvé que c’était plutôt une bonne idée. En échange de vos services, vous obtiendrez des espèces sonnantes et trébuchantes que vous pourrez dépenser dans les boutiques afin d’acheter des munitions, des consommables ou d'améliorer vos armes et votre équipement. C’est toujours un plaisir de parcourir les environnements qui sont très détaillés et bien pensés. Il y a 5 missions en tout, dont une qui reprend partiellement un niveau de Dishonored 2.  
 
J’ai fait deux parties dans le plus haut niveau de difficulté, la première en jouant un peu infiltration et en me battant quand je me faisais repérer (spoiler  : ça tournait souvent au massacre). La seconde je l'ai joué uniquement infiltration/zéro victimes. Il faut compter un peu moins d’une dizaine d’heures de jeu pour un run ce qui est correct compte tenu de la rejouabilité. Le jeu propose également un new game + pour lequel vous conservez vos charmes d’os et vos améliorations et vous avez en plus les pouvoirs de Dishonored 2 de débloqués pour vous amuser.  
 
Malgré une technique assez en retrait, la direction artistique décroche toujours autant la mâchoire : on dirait une peinture. Ça tourne très bien en ultra sur ma config (i7 et GTX 1070 en 1440p). C’est donc bien mieux que Dishonored 2 pour lequel j’avais droit même après les patchs à des chutes de FPS à certains endroits. Il y eu un net travail d’optimisation de fait depuis l’an dernier pour rendre le framerate plus stable.
 
Pour conclure, c’est très bon et dans la droite ligne de la série. Ceux qui en veulent encore après avoir fait les deux premiers seront satisfaits. Les mécaniques de jeu sont simplifiées et à la différence des DLC de Dishonored 1 ou de Dishonored 2 qui apportaient leurs lots de nouveautés, ici il n’y a pas de niveaux vraiment marquants. Mais cet épisode se tient principalement pour son intrigue et l’approfondissement global de l’univers qu’il propose. Il offre une conclusion digne à la série que je vous conseille si vous avez déjà fait les deux premiers. Dans le cas contraire, achetez-les et profitez de ces deux excellents jeux.  
 
TLDR ; c’est du more of the same, pas de niveaux marquants et des mécaniques de jeu simplifiées mais il a le mérite d’approfondir l’univers et de conclure la série.  
 
Quelques captures :  
 
http://reho.st/preview/self/c4134a1ad4e96f5ed30bd10c6a8e15a069c4811f.jpg
http://reho.st/preview/self/323fede029e962ea9e38897aa9f2f7134ee89927.jpg
http://reho.st/preview/self/867f96e03279c9c9e953cf146281070676f8257a.jpg
http://reho.st/preview/self/00925a3a5be251291bedd9000edd6cca25731f3e.jpg