TheTartuffeBay.org

« Seulement -80% ? J'attendrai les soldes. »
Un Maitre Tartuffe

CROTYpedia

The Evil Within 2

#tagCR
 
CR The Evil Within 2
 
http://reho.st/preview/self/d99d0d66b86c6a752a93ea5789a1377208f53b52.jpg
 
CR du premier par blood_sam ici. Je vais en copier la structure comme un gros flemmard. :o
 
J'avais un avis mitigé sur le 1er Evil Within (et une bonne opinion des DLC dans le rôle de Kidman) : le jeu hurlait son origine japonaise, pour le meilleur (le style gore-porn over 9000, vraiment dégueu) et pour le pire (la caméra collée au perso, la maniabilité d'un camion poubelle en marche arrière, le sprint de 3 secondes avant d'être essoufflé).
Le bilan était une ambiance très réussie au service d'un scénario faussement compliqué et d'un gameplay d'un autre âge rendant un peu trop hommage aux classiques (yes, Mikami was here).
 
http://reho.st/medium/self/3373e487794b242e02d4ffe8639700c8336aec60.jpg
 
The Evil Within 2 est une bonne surprise.
 
Ceux qui ont adoré le 1er pour son côté old school et son scénario alambiqué seront déçus.
Ceux qui espéraient un meilleur gameplay et plus de liberté seront comblés.
 
http://reho.st/medium/self/15e1f306d168f5a9e4a6caadc3419b0634f1667c.jpg
 
Scénario : c'est la suite directe du premier jeu. On reprend notre rôle de Sebastian Castellanos, ex-flic qui s'est enfoncé dans l'alcoolisme après les évènements traumatisants de Evil Within, descente déjà bien entamée après la mort de sa fille et la disparition de sa femme (oui, Sebastian devrait jouer au loto).
Avoir fait le 1er Evil Within (voire les DLC pour l'histoire complète) est fortement recommandé, bon nombre de personnages secondaires revenant dans celui-ci (Kidman, l'infirmière Tatiana) ou étant mentionnés ou étoffés ici (Lily, Joseph, l'Administrateur).
 
http://reho.st/medium/self/f646dafb93106f81f571482afcd52bdcbd503263.jpg
 
Ici, pas d'ambiguité, on sait dès le départ que le jeu se déroule dans le STEM, un monde virtuel reliant ensemble des centaines d'esprits, ce qui permet tous les délires visuels quand ce monde part en sucette.
 
http://reho.st/medium/self/5219337c018ddd67e284901abb0e64f95b4830d5.jpg
 
L'ambiance est moins torture porn et gore (même s'il y a bien sur des monstres sanguinolants) que horreur psychologique (la chasse au serial killer de la première partie du jeu).  
 
Niveaux : On alterne entre deux phases.
Les passages horrifiques, fortement scriptés, à base d'ambiance délirante et de puzzles à résoudre. C'est ce qui se rapproche le plus du premier.
 
http://reho.st/medium/self/3b6a67fe3bb852e4c3abbb19d6d8b1afc07e86b2.jpg
 
Le reste du temps, le jeu est un semi open world dans une petite ville américaine : plusieurs grandes zones à explorer comme on le souhaite, avec ressources à ramasser, quêtes annexes (qui rapportent des ressources) et des maisons et bâtiments qui offrent souvent leur propre petit scénario horrifique. Une pointe d'ambiance Silent Hill.
 
http://reho.st/medium/self/4250d7a153075cbcc9da6ff1c1c1fb0085a8f732.jpg
 
http://reho.st/medium/self/9f334e4053faa4dbb61b135aa70559887ac16a41.jpg
Et bien sur, des collectibles à trouver.
 
Gameplay : le jeu abandonne les éléments les plus old-school du premier. La caméra n'est plus collée à Sebastian. Ce dernier peut courir 10 secondes (!) avant d'être essoufflé. La visée est largement plus précise qu'avant.
Tout cela peut bien sur être amélioré auprès de l'Infirmière, en échange de gel vert que lâche les ennemis en mourant. Survival horror oblige, les munitions sont relativement rares et il faudra ramasser assez de ressources pour en crafter davantage.
 
http://reho.st/medium/self/754311f2ddb9327026bfda5d5de8b8ab3b86ec5a.jpg
 
Le stealth a été largement amélioré et, hormis les boss et certains ennemis scriptés, un run full stealth et arme blanche est tout à fait possible.
 
Graphismes : sans être époustouflant, c'est un gros cran au dessus du premier. On alterne entre reproduction Americana d'une petite communauté rurale (un petit côté Alan Wake d'ailleurs) et décors beaucoup plus sophistiqués dans les passages scriptés. C'est là que les développeurs envoient la purée niveau artistique. Pas toujours mais souvent.
 
http://reho.st/medium/self/ab81b305b81adec0ad34e3f3645a3744488cfbe5.jpg
 
Quelques objets éloignés apparaissent un peu tardivement dans l'open world mais rien de méchant.
Le jeu gère l'ultrawide mais les cutscenes restent en 16:9.
Ma config étant récente, le jeu tourne très bien mais je ne sais pas ce que ça vaut sur des machines plus anciennes.
 
Audio : après la purge sonore de Prey (autre jeu Bethesda), je craignais le pire. Et en fait non, tout va bien. Le mixage audio est normal. Les bruitages des ennemis sont bien spatialisés, aucun problème pour savoir si un monstre arrive par tel ou tel côté.
 
Côté musique, ça va du compétent (qui fait le job en se faisant oublier) au très bon. Certaines musiques vont me rester un petit moment. Exemple :
Imaginez un homme seul (pas d'ennemi, pas de dialogue), épuisé, qui marche dans un paysage lunaire de toute beauté et le jeu nous gratifie de cette bande son :
Making your way home
 
Eargasm.  
 
Verdict : le jeu m'a pris environ 19h, en faisant toutes les quêtes annexes et en trouvant presque tous les objets (upgrades, collectibles, clés de casier).
 
Le jeu a-t-il le même impact viscéral que le premier ? Non.
Son gameplay est plus généreux en action (il y a tout simplement plus de gameplay) et son ambiance mise davantage sur l'angoisse psychologique que l'horreur gore.
 
Mais je me suis davantage amusé sur The Evil Within 2 que sur l'original. Et ça, c'est la seule conclusion qui importe vraiment.