TheTartuffeBay.org

« Seulement -80% ? J'attendrai les soldes. »
Un Maitre Tartuffe

CROTYpedia

The Witcher

Jeu
The Witcher
Par pyvs Le 26/10/17 voir sur HFR ›

Bonsoir
 
CR : The Witcher (2007)
 
L’an dernier, j'ai acheté The Witcher 3 Wild Hunt l'an dernier en me disant que ce serait dommage de ne pas essayer de jouer à ce titre aussi acclamé. J'ai joué une dizaine d'heures et puis j'ai lâché, n'arrivant pas à rentrer dans l'histoire.
 
Et puis il y a quelques semaines, Noclip, une chaine qui fait des documentaires sur les jeux vidéos a sorti une mini série de 6 épisodes d'environ 30 minutes chacun sur The Witcher 3. J'ai regardé ça avec curiosité et cette série m'a fait ressentir l'énormité du travail accompli sur le jeu. Au sixième épisode, j'étais hypé et bien décidé à redonner sa chance au jeu... Enfin à la série. :bounce:  
 
J'ai donc ressorti des tréfonds de ma bibliothèque Steam The Witcher : enhanced édition acheté à vil prix il y a quelques années et que je n'avais jamais lancé. J'ai installé 3/4 mods graphiques et j'étais parti.
 
On incarne donc Gerald de Riv, sorceleur de son état. Lors du prologue, la forteresse des sorceleurs, Kaer Moren, est attaquée par une organisation nommée la Salamandre et des mutagènes, éléments permettant les mutations nécessaires pour devenir sorceleur, sont dérobés.  
 
On est lâché dans les environs d’une ville nommée Wyzima où l'on va enquêter pour retrouver la trace de la Salamandre, mais aussi résoudre les problèmes locaux des habitants, aller tuer des monstres contre rémunération, ou encore se souler la gueule à la taverne, jouer au dés et se bagarrer pour de l'argent. Vous rencontrerez pas mal de monde dont des marchands et des artisans qui vous fournirons, matériel, potions ou renseignements contre espèces sonnantes et trébuchantes.
 
Outre l'exploration du coins et les bavardages avec les PNJ, vous allez vous mettre sur la gueule avec pas mal de monde : des monstres, des humains et des humanoïdes. Le système de combat et assez déroutant au début : une attaque (un clic souris) entraine un enchainement de coups sur l'adversaire et il faut cliquer au bon moment pour continuer l'enchainement. En difficulté facile et normale, l'indicateur de souris change de couleur, en difficile, c'est un halo qui apparait autour de votre épée. Une fois familiarisé avec le système, on assimile assez vite les timings au point de ne presque plus avoir besoin de l'indicateur. Vous possédez deux épées, une en acier à destination des humains et une en argent pour les monstres. Gerald peut opter pour trois styles de combats suivants les situations : puissant, rapide ou groupe. Les deux premiers permettent de s'adapter au type d'ennemi selon que celui-ci est lent ou agile, le dernier est plus adapté lorsque vous faites face à plusieurs ennemis.  
 
Geralt maitrise également 5 signes magiques, à vocation parfois offensive comme pour Igni qui est un sort de feu ou plutôt défensive comme pour Quen qui est un bouclier. Le jeu propose également de fabriquer des potions et des huiles à partir des substances et plantes que vous trouverez pendant votre exploration. Ces créations vous permettront d'obtenir des bonus plus ou moins temporaires pendant les combats en buvant les potions ou en appliquant les huiles sur vos épées.  
 
On a donc un beau panel de possibilités pour affronter les ennemis qui nous font face. Il faudra souvent être patient, ne pas foncer dans le tas et éviter de se retrouver encerclé en utilisant les esquives et la magie pour gérer sa position et celles de ses adversaires. Au fur et à mesure que vous grimperez de niveau vous dépenserez vos points de compétence dans un ou plusieurs domaines (compétences générales, combat ou magie). Personnellement j'ai distribué un peu partout.
 
Au final j'ai vraiment aimé The Witcher. L'histoire m'a tenue en haleine et j'ai réussi à m'immerger dans l'univers. J'ai trouvé le rythme général très bien dosé : le prologue pose l'intrigue, s'ensuit une lente montée en puissance jusqu'à un chapitre de respiration qui précède le dernier quart du jeu assez épique. Les personnages que l'on rencontre sont assez attachants et les quêtes secondaires intéressantes. Les choix que vous ferez dans la quête principale ou dans certaines quêtes secondaires auront une incidence par la suite. J'ai trouvé les combats globalement corrects une fois qu’on a compris le fonctionnement, même si parfois un peu rageants notamment lorsque l'on se retrouve encerclé par les ennemis dans une pièce ou un espace minuscule. J'ai joué en normal, soit le deuxième mode de difficulté sur 3, et j'ai trouvé le jeu facile dans l'ensemble. Attention, on ne peut pas changer le mode de difficulté en cours de jeu. J'ai mis environ 40 heures à terminer le jeu sachant que j'ai essayé de faire la plupart des quêtes secondaires qui s'offraient à moi mais j'ai pu en laisser certaines de coté sur la fin notamment.  
 
Un mot sur la réalisation technique. Le jeu date et cela se voit, en particulier sur les personnages qui se ressemblent tous et sur les animations. Cependant une fois passé le premier contact, pour peu que l'on soit bien rentré dans l'histoire on oublie assez rapidement cet aspect. En revanche, j'ai été parfois ennuyé par des variations importantes de framerate passant par exemple de 140 à 50 fps d'un coup entrainant des saccades désagréables. J’ai joué en 1440p avec une GTX 1070.
 
Quelques captures d'écran ci dessous.  
 
http://reho.st/preview/self/518de4f2d9beb7aba0bb71b4d4f3275693b2c795.jpg
http://reho.st/preview/self/a9cc5c771527851fd9fa582f404ec6350f1fed90.jpg
http://reho.st/preview/self/5bee5b277b27620eedfbe9040bb5e51e39a95220.jpg
http://reho.st/preview/self/7872fab4d5edba38597b2450f399600bd66ae251.jpg
 
TLDR : Très bon jeu malgré les dix ans d’age. J'ai tout de suite accroché à l'univers et à l'histoire au point d’attaquer le deuxième opus dans la foulée.

Jeu
The Witcher
Par pyvs Le 26/10/17 voir sur HFR ›