TheTartuffeBay.org

« Seulement -80% ? J'attendrai les soldes. »
Un Maitre Tartuffe

CROTYpedia

Battle Brothers

CR de Battle Brothers
 
Si Mount and Blade et Darkest Dungeon décidaient d'avoir un enfant, ce serait Battle Brothers : du premier, il aurait la carte et ses factions médiévales qui commercent et s'affrontent en temps réel ; du second, il aurait les combats en tour par tour, l'univers fantastique et la difficulté punitive.
 
http://reho.st/medium/self/0b44bed953faa0b3e1dff8f527a03a95a271fe09.jpg
 
Il n'y a pas vraiment de scénario dans ce RPG tactique, pas d'autre but que de faire prospérer sa petite compagnie de mercenaires. Il y a certes un évènement de fin de jeu à choisir en début de partie mais, en attendant, libre au joueur d'effectuer des missions pour les cités locales, de chasser le brigand/zombie/gobelin dans les bois ou d'attaquer les convois de marchands pour dérober leur cargaison. Comme bon lui semble. Il y a cependant un système de réputation qui fera de vos mercenaires les héros à acclamer ou les ordures à fuir. Plus on rend de service à une cité, plus elle offre de quêtes intéressantes (en terme d'items et d'argent), et plus facilement on peut négocier les prix avec les commanditaires. De temps à autres, des événements aléatoires surviennent et demandent des choix moraux (abriter un vieux, libérer une femme qu'on va lyncher, etc.) avec, à la clé, des pénalités ou des récompenses. Les villes offrent de multiples boutiques et options pour améliorer la troupe contre de l'argent.
 
http://reho.st/medium/self/02847b02460dbeacac24b221b64c1a45f06ea2c1.jpg
 
Le jeu se prend facilement en main. Mais si l'interface est très intuitive, elle n'est pas toujours pratique : on aurait peut-être aimé pouvoir comparer les items plus facilement qu'en faisant appel à sa mémoire. On gère sa petite troupe individuellement (équipement, blessures, moral, traits et points de compétence à attribuer) et globalement en s'assurant qu'elle ait toujours à sa disposition assez de nourriture, d'outils, de soins, de munition et surtout d’argent. La solde étant journalière, il faut s'assurer d'avoir de quoi payer sous peine de voir ses bonshommes se tailler. Il faut faire très attention à son économie : tout coûte cher, et hommes et armements ont besoins de soins constants... car ils sont mis à rude épreuve.
 
http://reho.st/medium/self/8ef2a32d1077d1b0f20ecf20338f98d05139e270.jpg
 
Battle Brothers est très dur et très punitif, même en niveau facile. Le système de combat repose essentiellement sur les statistique et sur un hasard (les jets de dés) qui sera assez rarement en votre faveur. Inutile d'espérer utiliser le terrain ou des formations finement tactiques pour venir à bout d'un ennemi par trop supérieur. En outre, la carte de campagne est assez avare en terme d'informations sur les dangers potentiels. Il y a certes une notation des missions, qui peut laisser augurer de la difficulté, mais on ne sait jamais avec précision sur qui on va tomber avant d'engager un combat. On peut croiser six brigands, la carte nous dira simplement : il sont six. Mais six cadors ou six minables ? Surprise ! Soit t'es plus fort et tu t'en sors bien (ou avec un peu de mal), soit t'es plus faible et tu disparais comme les dinosaures.  
 
http://reho.st/medium/self/f0c2a781800e7e7d00a5ca0399f9618effefbab2.jpg
 
Les affrontements se présentent grosso modo de la même manière : deux groupes pions sur un terrain à hexagones ; du tour par tour individuel ; des barres de vie, d'armure et des points d'action ; des boucliers qu'il faut casser avant de pouvoir toucher ; du friendly fire ; des gentils qui regardent à droite et des méchants dans l'autre sens... Et c'est trèèèès dur. J'ai perdu trois fois ma compagnie sur des combats dont je n'ai pu que partiellement anticiper la difficulté. Pour le moment mes "Inglorious Boars" tiennent le coup mais pas mal d'entre-eux y ont laissé plus que des plumes. Question gestion, je tiens la tête hors de l'eau en buvant la tasse de temps à autre.
 
http://reho.st/medium/self/953bb9db0192327736c793b02ccb3da49d6bd5a0.jpg
 
Ca reste cependant un bon jeu, un bel objet vidéoludique indé. Je conseille pour d'éventuelles soldes.
 
Les + :
 
- c'est plutôt joli, les persos en 2D évoluent en fonction des dégâts provisoires ou permanents qu'ils reçoivent, on peut les customiser chez le coiffeur quand on en trouve un
- la musique est pas mal du tout, dans le ton médiéval et pas trop envahissante
- une gestion de compagnie exigeante mais qui reste agréable pour qui aime le challenge et les comptes d'apothicaire.
 
Les - :
 
- des combats assez répétitifs ; certains sur steam on passé plus de trois cents heures sur le jeu, d'autres se sont lassés avant
- des combats assez injustes aussi, ne serait que dans leur difficile anticipation ; un effet traquenard renouvelé qui peut frustrer et lasser
- jeu uniquement en anglais, ce qui peut en rebuter certains.