TheTartuffeBay.org

« Seulement -80% ? J'attendrai les soldes. »
Un Maitre Tartuffe

CROTYpedia

Cyberpunk 2077

Bon parlons d'un petit jeu trop rarement évoqué par ici  [:gibbactu:1]  
 
Cyberpunk 2077 fini en 50h en faisant la trame principale, toutes les missions annexes scénarisé et un bon 80% de contrats.
 
Histoire de balayer directement les sujets qui prêtent à se foutre sur la gueule, j'ai beaucoup aimé le jeu dans sa globalité, j'y ai passé un bon moment et je le recommanderai très facilement. Pour autant je peux tout à fait écouter un avis comme celui d'Exserv et je pourrais même le rejoindre dans la grande majorité de sa critique. C'est un jeu extrêmement axé sur sa mise en scène et sa narration et il n'y a pas plus clivant que ce type de jeu, tout comme un film ou un bouquin on est sensible ou pas à "ce que ça raconte" et plus apte à fermer les yeux sur le reste du contenu ou au contraire de l'accentuer. En résumé chacun aura raison de l'adorer ou le détester.
 
Si je devais définir ce jeu avec un seul mot: Immersion  
Que ce soit par la qualité de la reproduction de la ville Night City, tantôt gigantesque tantôt intimiste, que par la qualité de quasiment toutes les mises en scène renforcé pas des animations extrêmement convaincantes Cyberpunk 2077 nous plonge avec réussite dans son univers très cohérent et parviens à nous raconter et nous faire vivre ses histoires avec une implication du spectateur que j'ai rarement vu dans un jeu.  
Le choix de la vue à la première personne est, on ne le répètera jamais assez, une évidence quand on veux renforcer l'implication du joueur mais aussi pour accentuer le focus sur des scènes en particulier, et ça CDProject l'a parfaitement compris, en use et abuse pour notre plus grand plaisir.
La bande son soigneusement choisi et souvent juste viens appuyer tout ce travail de mise en scène et le résultat parle de lui même.
CDProject voulais vous faire vivre une expérience très précise et vous tiens par la main de bout en bout, oriente votre réflexion dans des choix de dialogue parfaitement en accord avec l'action que vous venez de vivre, le résultat est clair et sans appel, si vous êtes réceptif nul doute que vous serez immergé dans cet univers et que votre seul envie sera d'avancer, dans le cas contraire l'expérience risque d'être longue et douloureuse.  
 
Enfin nous restons dans une structure narrative très proche de ce que font les jeux Bethesda (TES et Fallout), avec une narration clairement au niveau, des choix clairement judicieux et bien amené même si on regrettera le peux d'incidence du moins sur le long terme et une intégration intelligente de votre passé et de vos spécialisation dans les dialogues. Le jeu d'acteur est lui parfaitement convainquant et d'un excellent niveau, je n'ai pas vu de fausses notes, même dans les dialogue des personnages les moins importants. Excellent casting.
 
Pour moi ça a parfaitement marché, je me suis senti impliqué et j'ai plongé la tête la première et clairement sur ce pan du jeu je n'ai pas été déçu.
 
Néanmoins tout n'est pas parfait dans Cyberpunk 2077, loin de là, et c'est quand il arrête d'être cette expérience intimiste presque cinématographique et qu'il redeviens un jeu-vidéo que ces lacunes sautent au yeux et agacent par leur omniprésence et leur répétitivité.  
 
Ce qui m'a déçu dans ce jeu pêle-mêle:
 
- La ville aussi belle soit-elle, est malheureusement trop peu exploité pour ces qualité d'open-world, il n'y a quasiment pas d'exploration, le jeu ne cesse de vous guider que ce soit vers ces missions toutes marqué sur la carte dès le début que par le tracking des quêtes qui ne laisse que peux de place à la découverte des environnements, vous ne serez pas perdu. Le GPS est furieusement efficace en 2077 et la narration environnemental relayé au second plan. Certes on pourra s'émerveiller devant certains panorama mais on ne se perdra que trop rarement voir jamais dans la ville pour découvrir par nous même des points d'intérêt. On notera aussi que les quartiers sont surtout identifiable par leur ambiance général, pour autant cela laissera un sentiment de ville sans âme, chacun répond à sa propre routine mais ne fait pas vraiment attention à notre présence en dehors des potentiels ennemis si vous les cherchez de trop près, les PNJ donnent l'impression d'errer là inlassablement (pour disparaitre au bout de la rue).
 
- Une IA absolument catastrophique dans tous les pans du jeu que ce soit dans le monde ouvert ou elle fait littéralement n'importe quoi en commençant par les PNJ qui se rentre dedans et se casse la gueule aussi bien à pied qu'en voiture ou sans raison on verra régulièrement des voitures se rentrer dedans et s'exploser alors qu'il ne se passait absolument rien.  
En combat au corps à corps elle est complètement risible à vous foncer dedans inlassablement alors que vous n'avez que 3 coups de péteux à leur mettre dans la tête pour les coucher. Je vais prendre un exemple qui va surement faire grincer des dents à certains, mais regardez Watch Dogs: Legion, vous engagez un ennemi au corps à corps, il se bat avec ses poings, vous sortez votre arme, il sort la sienne également. Ici on à juste l'impression qu'ils viennent coller leur tête à votre canon tout en restant extrêmement simple à esquiver si d'aventure ils cherchaient à vous en coller une.
En gunfight ce sont des poteaux qui vont tirer et recharger à l'infini sans même chercher à prendre conscience de l'environnement qui les entoure. Pire il vous suffira de les contourner (sans vous cacher) pour les voir continuer à canarder un mur alors que vous serez déjà sur leur flanc à prendre tout votre temps pour bien viser la tête.
Enfin en infiltration rappelez-vous de ces jeux d'il y a 10 ou 15 ans qui tentaient maladroitement de faire de l'infiltration avec des ennemis qui ne vous repèrent que si la jauge de détection est entièrement rempli même si vous vous baladez devant eux (et c'est d'ailleurs le tuto infiltration du jeu !). Dont la jauge de détection montera même si vous dépassez d'un cheveux de votre caisse peux importe que vous soyez éloigné ou pas ou que leur champ de vision ne soit pas dirigé directement vers vous. Qui alertera la totalité de la zone si vous êtes repéré. Qui en cas de doute ou de pré-détection n'ira jamais vérifier la zone ou ils pensent avoir vu quelque chose mais restera planté sur sa position. Qui n'a pas de ronde et se contente d'être posé là dans l'attente de se faire assassiner ou alerter. Ben c'est précisément cette IA celle qui est utilisé dans les phases d'infiltration de Cyberpunk 2077...
 
- Côté gameplay, c'est un peu mieux, mais tellement éloigné des standards auxquels on est maintenant habitué. Alors oui il y a des améliorations mais ça ne change pas que les gunfight son mou (l'IA n'aide clairement pas)et que les armes manquent clairement de feedback, que le système de cover est archaïque. Les combat au corps à corps sont raté, encore une fois à cause de l'IA con comme ses pieds ou l'on se retrouve souvent dans des situations ou l'on à l'impression d'exploiter leur manque de jugeotte que de véritablement mener un combat. En infiltration, par défaut, vous n'avez que le choix d'étrangler les ennemi par derrière. Et il faut se placer très exactement dans leur dos sans quoi l'action ne se déclenchera pas (et vous pourrez même risquer de vous faire repérer) ce qui réduit d'emblée à néant toute les options d'enchainement d'assassinat. Quoi qu'il en soit vous prendrez très rapidement du niveau et de l'équipement et le jeu ne disposant pas de système de level scaling, peux importe le gameplay que vous allez utiliser vous allez tout one shot ou quasi.
Reste la partie piratage rapide utilisable en combat et hors combat, qui est plutôt intéressante de prime abord dans sa variété, mais deviens rapidement trop forte face aux ennemis résolument stupide que vous affrontez. Un petit exemple avec cette capacité qui permet d'aveugler un ennemi soit pour l'incapaciter en combat soit pour faire une exécution furtive. Dans sa formule de base c'est un outil très intéressant dont vous allez surement abuser, mais très rapidement il deviens trop puissant car il se répend d'ennemi en ennemi. Résultat vos tentatives d'infiltration deviendront un parcours de santé tant vous avez la capacité d'aveugler tous le monde tous le temps pour pouvoir passer.
Je vais quand même nuancer, le gameplay fonctionne, il n'est pas cassé. Mais d'une part l'IA le dévalorise grandement, d'autre part ben que ce soit Dishonored, Rage 2, Far Cry, Metro... y'avais matière à s'inspirer et faire beaucoup mieux.
 
- Le personnage de Johnny Silverhand (aka Keanu Reeves) qui m'a extrêmement déçu. Mais pas pour son acteur, et encore moins le personnage en jeu ou son histoire. Quiconque à un jour mis les mains sur Batman Arkham Knight remarquera d'emblée qu'ils ont essayé de faire exactement la même chose que le personnage du Joker avec ce Johnny Silverhand. Sauf qu'ils sont à mille lieux d'effleurer le génie de la mise en scène de Rocksteady sur ce personnage et du talent d'acteur de Mark Hamill. Et une fois qu'on l'a remarqué, cette comparaison ne nous quitte plus tant les apparitions sont singé sur le jeu de Rocksteady. Et la comparaison fait très mal à tel point que je n'ai jamais pu considérer ce personnage autrement que comme une copie raté. Bon par contre si vous n'avez pas fait Batman c'est très probablement un point qui ne vous gênera pas et par conséquent un non-problème.
 
- En vrac je finirai par la map qui dégueule littéralement d'icônes de tout et n'importe quoi, qui en fonction de votre zoom change littéralement de position. Du remplissage jusqu'à l'écœurement de missions Fedex (les ? jaune sur votre map), qu'on tente vainement de vous narrer et qui se résume par tuer la VIP, volez tel intel, secourez la cible, sabotez tel équipement et c'est marre... A cela s'ajoute un level design en mission très simplet, pour un jeu qui s'inspire grandement d'une formule qu'avait initié Deus Ex ça la fout mal. Une conduite très imprécise, surtout au clavier, je pense qu'à la manette ça doit être un peu mieux mais vu les retour c'est pas le joie non plus. Et d'un système de talent et de spécialisation peu mis en avant et complètement dispensable si vous ne souhaitez pas vous y intéresser bien qu'il soit assez complet et varié.
 
- Je finirai sur les bugs, alors oui y'en a, énormément, tous le temps même. Mais rarement bloquant et le plus souvent visuel. Des personnages qui disparaissent, des clopes ou des verres qui volent, des personnage en T-pose. Honnêtement au bout d'un moment je m'y suis habitué et je ne les remarquais même plus, mais oui y'en à partout, tous le temps, mais ça ne casse pas l'immersion et je pense que ça se règlera au fur et à mesure, c'est vraiment pas grand chose. Par contre j'ai eu de nombreux crash (je dirais une 15/20 aine en tout), le jeu sauvegarde assez régulièrement et vous avez une option de sauvegarde rapide mais tout de même ça la fout mal.
 
Je voulais faire plutôt concis, encore une fois je n'ai pas réussi  [:el frog:4]  
 
Pour conclure, je recommanderai avec un très grand OUI Cyberpunk 2077 si vous êtes en recherche d'une expérience narrative forte avec un degré d'immersion très rarement atteint dans un jeu-vidéo.  
Bien que je pense que ça reste un grand jeu, il souffre quand même de nombreux problèmes, notamment sur son IA calamiteuse et son gameplay peux profond qui en décevra plus d'un si vous êtes un joueur plus attaché à la précision d'un gameplay qu'à l'histoire d'un jeu.
 
 
Voilà, et pas taper restez calme et courtois  :jap: