TheTartuffeBay.org

« Seulement -80% ? J'attendrai les soldes. »
Un Maitre Tartuffe

CROTYpedia

Watch Dogs: Legion

Bon on va se lancer dans un CR de Watch Dogs: Legion parce que je vois beaucoup des critiques sur ce qu'il n'est pas ou ce qu'il n'a pas mais ça parle assez peu de ce qu'il est au final.
 
Pour beaucoup, le plus gros problème de ce titre, c'est de ne pas être un autre jeu. Mais aussi d'être le premier jeu à sortir vraiment estampillé "next-gen" (même si c'est pas vrai) et du coup il cristallise des attentes bien trop élevé et se fait majoritairement descendre pour sa plastique ou son manque de photoréalisme, quel dommage...
Pour ceux qui veulent absolument le comparer à un autre jeu parce que ça leur permet de mieux cerner les choses, Batman: Arkham Night a été pour moi l'inspiration la plus évidente durant toutes mes sessions de jeu, et certainement pas des GTA ou RDR.
Watch Dogs: Legion c'est bien, souvent très bien, parfois brillant mais aussi avec son lot de choses qui ne vont pas et qui peuvent faire tâches mais qui n'éclipsent jamais les nombreuses qualités de ce jeu.  
 
L'histoire se base dans un Londres futuriste, post-brexit comme ils disent, ou les dérives sécuritaire et l'utilisation massive d'IA et de vidéo surveillance ont permis à des milices armée de remplacer la Police pour maintenir, d'une main de fer, la sécurité sur cette ville emprunt de violences et de crime en tout genre.  
Au début du jeu vous êtes dans la peau d'un agent secret (largement inspiré de James Bond) membre de DeadSec, le groupe de hacker bien connu des précédents Watch Dogs, qui échoue à déjouer une attaque terroriste visant plusieurs sites emblématiques de Londres d'un autre groupe de hacker, Zero Day, signant la fin pure et simple de DeadSec sur le sol anglais.  
Vous êtes le dernier agent de DeadSec encore debout, votre but est de comprendre qui à voulu vous éliminer et pourquoi et surtout de recruter d'autres agents pour reconstruire DeadSec à Londres.
 
Technique:
La reproduction de la ville de Londres proposé ici est tout bonnement magnifique, Paris et Londres de AC: Unity et Syndicate sont enfin battu et largement en plus. Que ce soit les textures, les effet de lumières, l'échelle des bâtiments, les détails qui fourmillent partout ou l'utilisation du Ray Tracing qui viens sublimer cet ensemble, encore plus de nuit. On est clairement devant la plus belle reproduction de ville dans un JV. Mais tout ça à un cout et même les configurations les plus musclé ne parviendront pas à le faire tourner impeccablement TAF, oui même la 3090 n'est pas suffisante. Le jeu à certainement des défaut d'optimisation (c'est un jeu Ubi quand même [:asian oni]) qui ont été pointé, mais après faut pas se leurrer, vu ce qu'il affiche normal que le jeu soit très gourmand (Tout comme l'était les précédents Watch Dogs qui ne tournaient pas TAF sur la matos current gen à leur sortie pour mémoire). Fort heureusement on peux baisser certains paramètres comme les ombres, le Ray Tracing et activer le DLSS, cela aura de petites répercussions sur le visuel mais c'est un moindre mal pour pouvoir jouer à peux près correctement. Les presets Ultra et Very-High sont très demandeurs, n'hésitez pas à baisser certains paramètre en High, le jeu sera toujours aussi beau et tournera bien mieux.
 
Autre point clivant, la modélisation des personnages qui n'est pas toujours heureuse. Alors j'ai bien ma théorie là dessus, mais force est de reconnaitre que ces PNJ (qui peuvent tous être votre personnage) ont un manque certain d'identité visuel et les détails apporté aux cheveux et à la barbe ([:asian oni]) font clairement tâche. Maintenant il faut voir l'autre côté des choses, ils sont infiniment plus détaillé que des PNJ standard et dans le monde dans lequel vous vous baladez tous les PNJ ont ce niveau de personnalisation esthétique, mais votre personnage lui sera également à ce niveau. Du coup c'est clairement un choix artistique qu'on appréciera ou pas, avoir un perso principal plus détaillé ou avoir un world plus détaillé, ici c'est la seconde option qui a été choisi.
 
Enfin on finira sur l'IA qui est, comme dans chaque openworld, un jouet dont on fait un peux ce qu'on veux. Et ici c'est pas bien différent donc oui elle est plutôt bête et aveugle avant de vous avoir repéré et plutôt agressive après vous avoir repéré. En somme dans le standard des IA qu'on à sur la quasi majorité des OW de ces 10 dernières années, donc c'est dommage que ça soit pas mieux, mais c'est pas moins bien.
 
Gameplay:
C'est un jeu Ubisoft, donc gros focus sur le gameplay au risque de moins s'appesantir sur le reste, c'est une composante essentiel dans chacun de leur titre et une fois encore ici, ils sont au rendez-vous.
 
Pour commencer, le jeu a été pensé pour le mode permadeath, utilisez-le. Y'a un mode normal sans permadeath (le mode facile dans Dark Souls quoi) où vos victimes sont emprisonnés pendant 20 min mais ça ne donne pas la même pression que de se dire qu'on peux perdre définitivement un agent.
 
Vous pouvez donc recruter chaque PNJ présent dans le world, chacun aura une ou plusieurs capacité définissant un style de gameplay, les PNJ peuvent être plus ou moins spécialisé, vous rapporter des capacité passive (utilisable même quand non sélectionné) il est donc ici important de scanner son entourage et d'apprendre à savoir ce qu'on cherche. Pour recruter un personnage il faudra accomplir une ou plusieurs missions pour lui avant qu'il rejoigne votre équipe, ces missions qui sont systématiquement scénarisé vous demanderont de réaliser un objectif aléatoire dans un camp ennemi. Vous pouvez également recruter des PNJ qui sont de base hostile à DeadSec, dans ce cas il faudra les profiler pour connaitre leur emploi du temps et leur rendre service pour les convaincre de vous rejoindre. Ce qui permet notamment d'enrôler des PNJ de la faction ennemi et par conséquent d'avoir des agents infiltré qui pourront vous faciliter la vie dans certaines missions.
Aux capacités innés de vos personnages il faudra ajouter la tech qui représentera en gros votre arbre de talents. Pour cela il faudra récolter des points tech dans le monde qui sont dans des endroits plus ou moins accessibles et qui vous demanderont d'user d'astuce et tout votre arsenal pour tous les récolter et ainsi augmenter vos capacité de piratage, vos gadgets ou encore vos armes non lethal.
Un Agent ça sera donc un PNJ totalement random que vous avez recruté avec ces propres capacités auquel vous ajoutez vos gadget (limité à 1) et vos armes non lethal (limité à 2 emplacements). Vous aurez donc tous le loisir d'avoir des combinaisons plus offensive, d'autres plus infiltration ou encore basé sur le hacking ou le combat. Par contre plus vous avancerez dans le jeu et plus le jeu vous fera comprendre qu'un style de jeu trop passif ne vous permettra pas d'aller au bout sereinement et qu'il faudra prendre des risques.
 
La structure des missions est assez communes à la série et vous demandera de vous infiltrer dans des bâtiments plus ou moins bien gardé, avec une multitude d'options d'approche viable, c'était déjà un élément fort dans les précédents opus mais y'a encore un énorme boulot qui a été fait ici sur le level design en ajoutant notamment de pure phase de plateforme avec vos drones ou autre arachnobot qui à défaut d'être compliqué sont vraiment sympa à faire.
Un gros accent est mis ici sur l'infiltration par rapport aux précédents avec une utilisation encore plus poussé des caméra et des drones, c'est vraiment réussi et personnellement j'ai trouvé le gameplay vraiment très agréable une fois qu'on à bien compris comment les faire fonctionner ensemble.
A contrario le gameplay d'assault à toujours été un peu compliqué à cerner dans Watch Dogs, c'est encore le cas ici. Le feeling des armes n'est pas dingue, la visée non plus et le système de cover shooting non plus. Dans la majeure partie du jeu on peux s'en passer, certaines phases de pure action vous demanderont tout de même d'en user, regardez autour de vous et adaptez vos gadget ;)
 
La conduite... fidèle à elle même, c'est purement arcade, ça permet juste de faire votre trajet de votre point A à votre point B (comme le cheval dans AC) et c'est tout. Y'a bien quelques missions que je peux compter sur les doigts d'une main dans tous le jeu qui vous demanderont de conduire mais c'est tout. Moi elle me gêne pas, elle se prend bien en main et est maniable. C'est pas réaliste pour un sous mais c'est pas l'effet recherché non plus.  
 
Bout à bout ça nous donne un gameplay efficace, addictif qui s'enchaine parfaitement bien et intègre de manière complètement naturel les différentes composantes et le fait de pouvoir varier en fonction de son personnage c'est très bien. Y'a des archétype plus efficace que d'autres comme l'espion et le hitman, mais clairement tout est viable et personnellement j'ai passé beaucoup de temps sur un technicien pour son drône de transport permettant de rejoindre des plateformes inaccessible ou sur une spécialiste des drones pour sa capacité à retourner les drones contre l'ennemis.
 
Scénario:
 
On va la faire simple, tout est scénarisé et interconnecté dans ce jeu. Y'a pas de quêtes qui sortent de nul part et qui n'ont rien à voir avec la choucroute tout est intégré soit à la métahistoire, soit directement au scénario.
Scénario dont j'ai lu ici et là qu'il était trop commun ou prévisible et je ne suis mais absolument pas d'accord avec ce point. Le scénario est bourré de rebondissements à tel point qu'à certain moment on ne sais plus qui dit vrai ou faux, certains thèmes abordé sont psychologiquement très dur et personnellement ils m'ont marqué parce qu'ils ne prennent pas de pincettes pour les expliquer. Même si le ton de DeadSec reste assez léger le scénario dans son ensemble est le plus sombre de la série sans aucun doute et il permet surtout de fixer une métahistoire qui pourra être continué aisément dans les futurs DLC et/ou suites s'il y en a, un peux à la manière de ce qu'a fait Assassin's Creed dont les clin d'œil sont ici de plus en plus présent.  
Par contre on pourra lui reprocher une narration qui reste en deçà de certaines autres productions. L'histoire et les thématiques sont bonnes voir très bonnes, la manière de la raconter pas toujours, mais ça c'est du niveau d'Ubi comme d'hab [:asian oni]
 
Pour ce qui est du contenu secondaire, passé certains stade de l'histoire, des missions annexes seront débloqué. Elles sont comme précisé toutes scénarisé (et bien) et s'intègrent intégralement au thème principal en nous racontant des récits annexe. Elles ne sont pas très nombreuses mais elles sont travaillé donc agréable à faire, certaines d'entre elles vous demanderont de vous balader à l'aveugle dans la ville, chose que le jeu nous propose trop peu à mon gout.
 
Pour la durée de vie il m'a fallu 30h pour voir le générique de fin sachant que je me suis concentré sur la totalité des missions principales et annexes. C'est 30h de contenu scénarisé soutenu ce qui est je trouve très correct. En dehors les activités annexes sont assez rare, la plus intéressante restant la recherche de point tech pour améliorer son arbre de gadget. Sinon il y a bien des défit (de jongles/livraison de paquet/combat/graph) qui sont pour le coup très annexe et permettrons seulement de gagner de la monnaie in game pour remplir votre garde robe.
 
Conclusion:
 
Je vais pas le cacher j'ai pris beaucoup de plaisir à faire cet opus qui m'a plusieurs fois surpris dans ces prises de positions.
Ce n'est pas le jeu parfait, ni le jeu de la décennie et encore moins un GOTY. Pour autant il ne mérite pas le bashing enfantin qu'il se prend dans la tête en ce moment tout simplement parce qu'il n'est pas autre chose que ce qu'il est. Sur certains point il est largement en dessous des GTA/RDR2/TLOU2 et sur d'autres il est largement au dessus. Ce n'est pas le même jeu, ce n'est pas le même genre. Ubi qui fait du Ubi très bien, c'est justement parce qu'ils portent une attention particulière à l'intégration de leur gameplay dans leur jeux que je continue à y jouer et c'est encore le cas ici.
 
Donc Watch Dogs: Legion c'est pas le meilleur jeu, mais c'est un très bon jeu qui jouit d'une carte et d'une reproductions de la ville de Londres à tomber, dont le gameplay qui plaira ou pas reste parfaitement intégré aux personnages mais également au monde et dont l'histoire aborde des thèmes souvent dur, l'un d'entre eux frise le génie, et dont la progression permet une bonne variation de son équipe d'agent.
On lui reprochera une technique parfois en deçà sur ses personnages notamment, un manque d'interaction dans le monde, la ville à beau être magnifique, on ne profite pas suffisamment de ces monuments ou son architecture. Néanmoins ça ne gâche absolument pas le plaisir de jeu. L'intégration du gameplay infiltration est ici encore plus poussé et je pense qu'on ne tardera à voir arriver un sérieux rapprochement entre les séries Assassin's Creed et Watch Dogs.