TheTartuffeBay.org

« Seulement -80% ? J'attendrai les soldes. »
Un Maitre Tartuffe

CROTYpedia

Devil May Cry 5

#tagCR
#tartuffeBayNoticeMeSenpai
Devil May Cry 5
 
Synopsis : Gros démon /20
Pendant cet opus, on va suivre les aventures de 3 protagonistes : V l'emo à la canne qui cite de la poésie, Nero, le teenager americain véner et Dante, toujours autant chrismatique, sinon plus vu que maintenant, il a de la barbe.
 
Tout commence alors que nos héros se font tartiner le fion par un énorme démon.
Dante est laissé pour mort, V et Nero s'enfuient comme des laches.
 
On va suivre dans un premier temps Nero, accompagné de sa side-kick mécano qui conduit aussi un gros van qui servira pendant les missions à dépenser notre argent.
 
Tout le jeu se passe dans une ville envahie par une grosse plante, le Qliphoth dans lequel a élu domicile le gros démon du prologue.
On va donc se balader dans divers décors envahis par des racines et bien 80% du jeu consistera à s'en débarasser.
 
Graphismes : Cinématiques /20
Le jeu est globablement assez beau. Les cinématiques sont fantastiques. Je crois qu'ils devraient faire un flim Devil May Cry avec les animateurs des cinématiques.
 
Ennemis : Classique /20
Les ennemis ne m'ont pas laissé un grand souvenir, y'a des mouches, des faucheurs, des méchants avec des couteaux de boucher, des chauve-souris, bref, un bestiaire relativement classique
 
Level Design : Racines /20
On se balade dans divers niveaux envahis par les racines du Qliphoth : on visite des batiments, un hotel, une bilibiothèque, des égouts, pour enfin finir dans la plante pour tabasser le boss final.
 
Gameplay : Mou /20
Les 3 personnages ont du gameplay en commun et quelques spécificités  
On a un bouton pour taper au corps à corps, un pour taper à distance, un pour une action spéciale et un pour sauter.
On peut vérouiller un ennemi avec un bouton, mais ne comptez pas sur le fait de pouvoir changer facilement de cible. Dommage pour un jeu où il faut essayer d'assembler ses adversaires pour pouvoir faire le meilleur combo.
 
Gameplay des personnages :
Nero : Personnage que l'on joue dès le départ, gameplay classique de DmC, il a une épée, un pistolet et un bras bionique.
Lorsque l'on verrouille un adversaire, on peut aggriper l'ennemi (le plus léger embarque l'autre), ce qui permet de réduire la distance.
 
V : Personnage assez faible, qui se bat via des invocations et qui peut uniquement achever ses adversaires.
Il peut invoquer, en plus du piaf et du chat, un grotadmorv qui balance ultralaser.
Lui, il faut le jouer sans verrouiller l'adversaire, sinon l'oiseau vient faire une aoe a coté de vous et la panthère tape dans le vide.
 
Dante :  
El famoso Dante, fils de Sparda.
Comme Nero il a une épée et des flingues, mais possède 4 "styles" de combat :
 - Trickster qui permet de dash et esquiver
 - Swordsman qui permet de taper plus fort à l'épée
 - Gunslinger qui améliore les flingues
 - Royal guard qui ... je sais pas trop ça permet de counter et se défendre, mais j'ai pas compris  
Perso, je ne m'en suis servi que de 2 : Trickster pour le déplacement et Swordsman pour la tabassage.
 
Et bah malgré tout ce beau monde, j'ai trouvé le jeu mou.
 
Le gros problème, c'est qu'on est sur un jeu à combo qui ne nous donne pas la possibilité de les faire.
Je m'explique : dans les derniers niveaux, avec Dante, pour approcher un ennemi à mi-distance, j'utilisais un dash pour mettre un coup et enchainer avec un soulevage et du pistolet pour varier et chopper une grosse note de style.
Sauf que le dash knockback l'adversaire, qui n'est plus suffisamment proche pour pouvoir être envoyé en l'air. Donc on se retrouve à alterner dash à l'épée et pistolet, dans le plus grand des ennuis.
 
Conclusion : Regardez un let's play /20
En soi, le jeu n'est pas mauvais, mais je n'ai pas pris beaucoup de plaisir durant mes 20h de jeux.
Par contre un grand bravo pour les cinématiques qui sont superbes.
Faites des flims, pas des jeux au final, ça sera ptet mieux.