TheTartuffeBay.org

« Seulement -80% ? J'attendrai les soldes. »
Un Maitre Tartuffe

CROTYpedia

Control

Jeu
Control
Par HashKah Le 18/09/19 voir sur HFR ›

Oublié de poster hier pour le retour de Week-end mais ce fut du full :
 
Control
 

  • graphiquement


Ce jeu est une pépite, graphiquement d'abord même s'il n'est pas aussi tape à l'œil que peuvent l'être certaines productions comme le dernier gears par exemple, il est techniquement bluffant, notamment au niveau de sa gestion de la physique et de l'interaction avec les éléments du décor ou la destructibilité de ceux-ci.
 
Je n'ai malheureusement pas de carte RTX mais j'ai pu voir ce que ça donne et c'est clairement le premier jeu qui tire réellement partie de cette technologie et qui en fait une feature d'avenir.  
Tout prend une autre dimension c'est incroyable, à tel point que je prévois de le refaire entièrement dès que je changerais ma carte pour une 2080ti.
 
Par contre quelle gourmandise le bougre, avec une 1080ti et un 6700k, le tout OC, j'atteins les 60fps en ayant toutes les options, hormis le RTX à fond, mais en 1080p seulement, même pas la même de tenter le 1440p et sur ce jeu je préfère clairement privilégié les effets.
 

  • Gameplay


Là où Quantum break avait déçu dans ses mécaniques de combat brouillonne, Control fait état d'une grande maîtrise lors des phases de combat. L'utilisation des pouvoirs et proprement jouissive et on parvient à faire exactement ce que l'on veut et à réaliser des actions particulièrement stylées.
 
On se sent puissant, on arrache des éléments du décors, des murs, du sol, pour envoyer valdinguer l'ennemi, pendant qu'on prend possession de son camarade pour qu'il aille occuper ses copains, on dash à droite à gauche pour esquiver les tirs tandis qu'on peut se protéger à l'aide du bouclier pour encaisser les plus grosses attaques et aller au contact récupérer de la vie.
 
L'acquisition de la lévitation donne une nouvelle dimension aux combats en ajoutant de la verticalité, on obtient une vision d'ensemble de la situation et on gère d'autant mieux les assauts ennemis.
 
Question arme, l'idée d'une arme qui peut prendre plusieurs formes est excellente, toutes les formes sont plus ou moins situationnelles, sauf peut être la forme d'origine qui est assez polyvalente, et toutes ou presque peuvent recevoir des upgrades et des mods.
 
On retrouve le talent de Remedy, on est loin des errements de Quantum break qui en a déçu plus d'un.
Ici l'ennemi est agressif et pousse à se déplacer et à réagir en conséquence.
 

  • Histoire


LE point fort du jeu selon moi, Control reprend le principe des SCP et crée uj univers fascinant, tant visuellement avec un brutalisme et une froideur qui pourrait faire craindre un côté génétique mais qui en réalité donne un cachet à chaque zone et une ambiance propre.
 
L'histoire est intriguante, on y retrouve un mélange d'X-Files et de David Lynch, comme si ce dernier avait été aux commandes d'un jeu vidéo. L'étrangeté des situations est d'autant plus contrastée par le calme apparent des protagonistes et leur comportement.
Tout suinte l'étrange et on prend un immense plaisir à chercher les collectibles qui sont autant de pièces de lore qui viennent enrichir l'univers du jeu et lui donner une dimension qui le dépasse :
 

Spoiler :

Alan Wake et Control sont directement reliés et des théories pullulent pour déterminer si Control fait partie prenante de l'univers d'Alan Wake ou si c'est Alan Wake qui fait partie prenante de l'univers de Control.


 
Cette fois pas de série TV foireuse, mais quelques petits films avec des acteurs réels qui jouent plutôt bien, on a même droit à des émissions pour enfant particulièrement crindge et malaisante.
 
Si le jeu en ligne droite n'est pas très long (comptez une dizaine d'heures si vous foncez en ligne droite), on peut facilement atteindre la trentaine d'heures si on s'attache à chercher les collectibles, faire l'ensemble des quêtes annexes (certaines sont bien cachées), découvrir les zones secrètes, acquérir l'ensemble des tenues et upgrader ses armes et capacités aux maximum.
 
De plus Remedy suit son jeu, ils ont déjà annoncé un mode expéditions pour le mois de décembre, certainement pour se confronter à des ennemis plus coriaces et deux extensions, cette fois-ci scénarisées pour le début 2020 dont l'une est particulièrement intriguante :

Spoiler :

Elle semble reprendre la police d'écriture du logo d'Alan Wake et à priori l'extension aura un lien avec l'écrivain


 

  • En conclusion


Control est un excellent jeu, une excellente surprise, qui est un peu passé inaperçu à la fin de l'été je trouve et qui semble avoir du mal à trouver son public d'un point de vue commercial alors qu'il a pourtant tout pour satisfaire les amateurs des bonnes productions du studio.
 
C'est un jeu qui mérite qu'on s'intéresse à lui et qu'on lui donne sa chance, sans à priori par rapport à Quantum break qui en a refroidi plus d'un.
 
Attention en revanche, prévoir une configuration musclée pour le faire tourner dans de bonnes conditions.
Sans doute un des points qui a freiné ses ventes sur console puisque sur les modèles de base il peine parfait à dépasser les 15fps en 900p, tandis que sur Pro et sur X c'est plutôt un 30 fps extrêmement instable.

Jeu
Control
Par HashKah Le 18/09/19 voir sur HFR ›