TheTartuffeBay.org

« Seulement -80% ? J'attendrai les soldes. »
Un Maitre Tartuffe

CROTYpedia

Rage 2

Jeu
Rage 2
Par Lamren Le 23/05/19 voir sur HFR ›

Bon, j'ai fini Rage 2 à 95%, donc je vais en faire un petit CR :o

 

CR Rage 2  [:nicarao]

 

Faisant partie des (apparemment) rares à avoir fini son ancètre à 100% en 2013, je me suis jeté avec quelques réserves sur celui-ci, le premier ayant eu de nombreux problèmes fonctionnels à sa sortie, des super textures pas convaincantes de près, des murs invisibles de partout et surtout une non-fin où le jeu s'arrête abruptement en pleine mission dans la seconde zone avec une cinématique nonsens (un satellite dans l'espace, ok).

 

Visuellement, le jeu est rude, les animations faciales des personnages sont d'une ère révolue et les textures sont passables MAIS. Les modèles en eux même sont plutôt réussis, bien qu'assez bancaux et la direction artistique est sauvée par la profondeur de champ solide et des couleurs effet néon très osées mais efficaces ; c'est vivant et coloré et ça sauve des modèles pauvres et fatigués.

 

Auditivement, c'est là que le jeu fait fort. Le bruit des armes, des ennemis, l'ambiance sonore, la spatialisation des sons, ... Tout est très bon, la musique est assez bancale mais passable également, pas grand chose à reprocher et c'est un des points forts du jeu. Les dialogues en VO sont assez comiques et les doubleurs sont très chouettes. Certains chauvins me confirment que le doublage français est également d'une bonne qualité pour ce style de jeu.

 

Dans les mains, c'est un pur bonheur. La liberté de mouvement est exceptionnelle pour le genre, on a presque l'impression de jouer à un doom sous steroide, avec des pouvoirs dynamiques et jouissifs, des double dash en l'air avec plein de possibilités. Tu veux aller quelque part ; tu peux quoi qu'il arrive (ou presque). On est loin des murs invisibles de Rage 1 qui empêchaient de sauter d'une passerelle de 2 mètres. Les armes tirent où on veut, ils se sont pas faits chier avec un recul ou un impact de mouvement sur les tirs. Les headshot et hitbox critiques sont là et ça rend le tout extrêmement jouissif.
Il y a moult upgrades possibles pour le personnage, peut être même trop qui font que lorsqu'on arrive à la fin du jeu, on est devenu un dieu qui roule sur absolument tout. C'est également le gros point fort du jeu, même après 30heures dessus on en veut encore et on défoncerait volontier des ennemis par centaines pour facilement une autre trentaine d'heures.

 

L'open world, est rempli d'objectifs à capturer et de petits secrets bien cachés. On débloque un véhicule permettant de voler qui rend l'exploration d'éventuels points cachés beaucoup plus aisée et j'ai au final traversé chaque recoin de cette carte de mon propre gré. Ce qui pêche en revanche, c'est que si l'exploration et les petits bases cachées sont présentes, le lore ne l'est pas vraiment. Il y a des recueils de données et de drones, similaires à un fallout 76, mais ça devient assez vite redondant de constamment arriver dans des maisons désertes où tout le monde est mort depuis des décennies où tout a été envahi par des punks.
On interragit quasiment jamais avec des pnj en open world, et les quêtes secondaires n'ont aucune interface ni dialogue poussés, ce qui est également regrettable.
On a un monde convaincant et riche, mais une sensation de vide au niveau du lore, c'est un potentiel inexploité et c'est un peu dommage à ce niveau.
Ca reste à des lieues de ce qu'offrait Rage 1 en open world ; il y a un vrai sentiment de progression et une curiosité sur la carte, alors que rage 1 c'était juste un prétexte pour trouver la prochaine entrée de donjon et deux trois achievements :o

 

En parlant de donjons...  C'est un des points du jeu qui pêche à mes yeux. Ils sont beaucoup moins uniques que dans Rage 1. Si le jeu a l'avantage de se jouer sans aucun écran de chargement, on va souvent prendre des ascenseurs pour arriver dans un équivalent de donjon/instance, mais ceux-ci ne sont au final pas spécialement plus originaux que certaines bases qu'on peut trouver dans l'open world, il n'y a pas vraiment de passages "mémorables" comme c'était le cas dans rage 1 (le mutant géant qu'on entend en dehors d'un tunnel qui nous court derrière toute l'instance par exemple).
Ce n'est pas un défaut en soi, mais là où rage 1 virevoltait entre 4/10 et 9/10 selon le donjon, rage 2 virevolte entre 6/10 et 7.5/10 tout le jeu, c'est un peu plus plat sans énorme surprise.

 

En conclusion, en prenant mon temps pour explorer le jeu, faire les arènes, ramener des voitures, chopper tous les upgrades, trouver tous les points, faire toutes les quêtes secondaires + les bounties, je finis entre lvl 17 et 18 sur tous les personnages et ça m'a pris environ 32h.
Si le scénario du jeu est un peu bancal et sa fin d'autant plus, au moins il a une fin et l'histoire sert uniquement de prétexte à bourriner et tout exploser partout dans l'open world. A ce niveau on est loin par exemple d'un wolfenstein ou même du lore fascinant d'un fallout 76 (oui, j'ose). Si rage 2 avait réussi à combiner ces qualités en plus de ses autres, on aurait très certainement un contender pour le jeu de l'année.
Ca n'en reste pas moins un jeu globalement supérieur à son prédécesseur et extrêmement plaisant à parcourir, que je recommanderais sans hésiter.

 

Petite crotte de nez pour le bethesda launcher tout de même ; j'ai vraiment senti un manque à ne plus voir mes achievement apparaître pendant que je jouais  [:di_canio]

 

Deuxième petite crotte de nez, il y a la présence d'un shop et de currencies ingame pour acheter des "skins" pour ses armes. Dans un jeu purement solo.
Des skins immonde à la CS:GO. C'est tellement moche et inutile que je ne comprends même pas la présence de celui-ci dans le jeu, mais je suppose que quelques baleines seront heureuses de pouvoir peindre leur arme en vert ? :o


Jeu
Rage 2
Par Lamren Le 23/05/19 voir sur HFR ›