TheTartuffeBay.org

« Seulement -80% ? J'attendrai les soldes. »
Un Maitre Tartuffe

CROTYpedia

Assassin's Creed III

Ce Weekend:

 

Petit CR.

 

Assassin's Creed 3: Remastered commencé et fini.

 

Un des opus les moins apprécié en son temps parce qu'il vient après Ezio qui à eu le droit à un traitement particulier, parce que l'annualisation des sorties commençais à peser, parce que le jeu avait été sorti un peu rapidement et souffrait de pas mal de bug et de certaines régressions dans les mécaniques de gameplay par rapport aux précédents et que globalement la mode du Ubi bashing commençais à arriver et qu'il fallait dire que c'était de la merde parce que ça fait bon genre.
Ici nous contrôlons Connor Kenway alias Ratonhnhaké:ton, un amérindien mi britannique mi mohawk petit fils de Edward Kenway (Black Flag) et fils de Haytham Kenway (Rogue). L'intrigue prend place pendant la révolution américaine (1753 à 1783) et poursuit l'histoire de lutte entre Assassins et Templier sur fond de révolution et de soif de liberté.

 

Personnellement c'est un épisode que j'avais apprécié sans plus à l'époque, vite terminé, vite rangé, probablement à cause du climat assez négatif autour de la licence à ce moment et aussi surement à cause de phases de tuto infini qui durait 7h, on en rigole aujourd'hui avec Odyssey.

 

Dans un climat où "ouin ouin AC c'est plus des Assassins", "ouin ouin le présent c'est de la merde", "ouin ouin y'a plus de confrérie", "ouin ouin y'a plus Desmond pour jouer des phases dans le présent", Ubi à choisi peut être le meilleur moment pour nous ressortir cet opus afin qu'on puisse s'extasier devant tout ce qu'on a perdu et en profiter pour y apporter un lifting graphique important avec l'ajout de brouillard volumétrique et d'effet de lumière un peu partout comme on peut le voir dans Odyssey et un peu tous les jeux actuels en fait. Pas mal de textures ont été changé, la végétation qui prend une part importante dans cet opus a été retravaillé pour se rapprocher de ce qu'on fait aujourd'hui, la distance d'affichage a été augmenté et globalement le jeu est bien plus lumineux que sa version d'origine. On à n'en pas douter entre les mains le plus beau jeu de 2012, en 2019.

 

On notera également des apports au niveau du gameplay avec l'ajout du double assassinat version Black Flag (oui oui il n'existait pas dans cette variante), de la visée libre au flingue et à l'arc. Les icônes de missions ont été changé avec l'ajout d'un code couleur notamment, pour qu'on puisse mieux faire la différence entre les missions principales, secondaire, activités, lieux... (A la base toutes les icônes étaient blanche). Une roue des armes dynamique a été ajouté pour la sélection d'armes et gadget (Avant on pouvais assigner 4 raccourcis sur le Dpad et sinon passer le jeu en pause).

 

Le scénario à été un peu retouché pour moins tirer en longueur, notamment sur le début du jeu. Il est vrai que les séquences et l'histoire en générale s'enchaîne avec une bien meilleur fluidité sans véritable perte par rapport à l’expérience d'origine. Par contre rien de neuf, pas de nouvelles cutscene ou missions rajouté. Le jeu est livré avec la totalité de ces DLC sorti.

 

Parmis les choses un peu malheureuse qui arrivent avec cet opus, et notamment à cause du lifting graphique, on à des visages qui se retrouvent trop surexposé et deviennent par conséquent moins bien rendu par moment que la version originale ainsi que certains bug graphique notamment sur le changement de temps qu'Ubi semble patcher petit à petit. Des petits décalage son par endroit ou encore certains bug de sous titres. La version PC est hardlock à 63 FPS, je ne sais pas pourquoi.

 

Une fois tous les éléments mis bout à bout on à vraiment un vrai remaster (et pas un remake) qui tourne parfaitement bien et ne bronche pas une seule seconde. Mais ça reste AC3 et si vous ne l'avez pas aimé pour son histoire, ben c'est la même.

 

Pour ma part j'ai pris beaucoup de plaisir à le reparcourir avec un oeil plus mature, le jeu est vraiment beau et encore aujourd'hui il n'a pas tellement à rougir de ce qu'il affiche. L'histoire se suit vraiment bien et fait plus office de jeu narratif solo dans un grand espace plutôt qu'un réel open world bac à sable, ce n'est pas encore le monde mais l'histoire qui est au centre du jeu. Histoire tout de même assez sombre et dur, on comprend le tempérament plutôt énervé de notre héro qui tente de sauver son peuple et lutte pour la liberté alors que la conquête du nouveau monde est en marche. Ce côté énervé se ressent dans les combats, simples mais visuels et très chorégraphié, ce qui plaira à certains.

 

Il fait parti de ces épisodes charnière assez mal aimé qui ont introduit pas mal d'aspect encore utilisé aujourd'hui. Le gameplay nouvelle version de Black Flag et Rogue c'est lui, les bateaux dans AC c'est lui, la chasse et le craft c'est lui, l'arc c'est lui , le fait de pouvoir grimper aux arbres c'est lui, c'est également lui qui clôture la première "trilogie" avec la fin du cycle Desmond et beaucoup de révélations sur la meta histoire (on se dit d'ailleurs qu'on en savait plus avant que maintenant) et probablement la dernière fois dans le série où les phases dans le présent avaient véritablement un sens.

 

Au final je suis content d'avoir pu remettre la main sur cet opus en version actualisé, le remaster est vraiment réussi et pour une fois pas si fainéant tant il ne se contente pas d'ajouter seulement un reshade mais pousse un peu plus loin les ajouts et corrections. J'en ai une meilleur impression que la première fois que je l'ai fait, parce que moins d'attentes et surtout l'envie de lui laisser sa chance. Un épisode à faire pour les amoureux de la série ou ceux qui la découvre avec Origins/Odyssey et veulent savoir ce que c'était avant d'autant que le gameplay et la prise en main sont vraiment très bon dans cet opus. A noter qu'il est livré avec AC Liberation: Remastered, un épisode PS Vita à la base. Bon c'est impressionnant ce qu'il affiche compte tenu du fait que, c'est un épisode portable à la base, mais pour tous le reste c'est également un épisode portable donc faut s'attendre à une expérience un peu tronqué et rigide et un open world pas si open, mais ça se fait bien.

 

Pour ceux qui veulent se faire la trilogie américaine je recommande de la faire dans ce sens pour bien suivre l'histoire:

 

AC4: Black Flag > AC: Rogue > AC3